Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresse : ATF, 5 rue Louis Blanc, 75010 Paris 

Tél. : 01.45.96.04.06, 

Fax. : 01.45.96.03.97,

Recherche

Liens

24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 17:46

« Révolutions»

Echange, dialogue et rencontre entre collégiens des 2 rives de la Méditerranée

Un projet culturel, citoyen et éducatif proposé par l’ALIFS (Association affiliée à l'ATF)

En partenariat avec L'Association Cool'eurs du Monde

Collège Edouard Vaillant/Bordeaux

Association et collégiens Mourouj/Tunis

2013-201

Association du Lien Interculturel Familial et Social/ALIFS

9, cours Pasteur – Bordeaux - 05.57.57.22.12 - alifs.cultures@orange.frwww.alifs.fr

Contacts : Taoufik Karbia, Directeur/ Anne-Cécile Godard, Chargée de mission

Cadre du projet

Dans le cadre d'un partenariat avec le volet « Relations internationales » du Conseil Général, l'ALIFS, Cool'eurs du Monde et le collège Edouard Vaillant s'engagent dans un projet d'échange interculturel et artistique entre des jeunes collégiens bordelais volontaires issus du collège Edouard Vaillant à Bordeaux et des jeunes collégiens tunisiens volontaires encadrés par l'association Mourouj 2 à Tunis. A la fois culturel et citoyen, ce projet concerne des élèves volontaires qui seront amenés à se rencontrer lors de 2 séjours :

Vendredi 18 au dimanche 27 avril : voyage des jeunes collégiens bordelais en Tunisie

Vendredi 6 au dimanche 15 juin : accueil des jeunes Tunisiens à Bordeaux

Le projet a pour thème principal « Les Révolutions », avec une volonté de mettre en parallèle la Révolution française de 1789 et les récentes révolutions du Printemps arabe, tout particulièrement la Révolution tunisienne. Ce projet a pour support la création artistique et plus précisément la création d'une pièce de théâtre.

Pour préparer leur séjour et la création de la pièce de théâtre, les élèves volontaires du collège Edouard Vaillant se réuniront chaque mardi de 13h à 14h en dehors du temps scolaire, et ce à compter d'octobre 2013.

Objectifs

Permettre l'ouverture au monde des jeunes par la découverte d'une autre culture

Permettre aux jeunes de France et de Tunisie d'échanger sur leur place en tant qu'acteurs de la société, sur les questions de citoyenneté et de démocratie

Valoriser la création artistique en tant que support d'expression et de partage

Valoriser les dynamiques locales en France et en Tunisie autour des questions de jeunesse et de citoyenneté

Responsabiliser les jeunes pour leur faire prendre conscience de leur capacité d'action

Dates des séjours

Vendredi 18 au dimanche 27 avril : voyage des jeunes collégiens bordelais en Tunisie Vendredi 6 au dimanche 15 juin : accueil des jeunes Tunisiens à Bordeaux

Thème

Le projet a pour thème principal « Les Révolutions », avec une volonté de mettre en parallèle la Révolution française de 1789 et les récentes révolutions du Printemps arabe, tout particulièrement la Révolution tunisienne. Ce projet a pour support la création artistique et plus précisément la création d'une pièce de théâtre.

Les participants

Entre 8 et 12 jeunes Bordelais Entre 12 et 15 jeunes Tunisois

Encadrement

1 référent ALIFS/ 1 référent Cool'eurs du Monde/1 référent collège

Conditions d'hébergement Chez les familles des participants

I- Présentation des acteurs du projet

L’Association du Lien Interculturel Familial et Social

L’ALIFS est régie par la loi du 1er Juillet 1901. Elle est agréée association de Jeunesse et d’Education Populaire. Elle œuvre depuis sa création en 1986 dans le champ de la médiation, de l’intégration et de la lutte contre les discriminations par l’accès aux droits, à la citoyenneté et à la culture au niveau communal, départemental et régional.

La politique de « territorialisation » et l’émergence des actions de proximité ont permis à l’association de jouer un rôle plus important dans le domaine de la médiation interculturelle.

L’ALIFS est passée en quelques années d’une logique de mise en place d’actions spécifiques pour public immigré à une logique de proposition de projets partenariaux et l’impulsion d’une démarche qui contribue à la modifications des pratiques des acteurs et à la valorisation d’une approche interculturelle.

L’association œuvre prioritairement sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville de l’agglomération bordelaise, mais également du département et de la région.

L’ALIFS est un partenaire opérationnel et un acteur de la médiation. Elle contribue avec ses moyens, ses compétences et son réseau à la mise en œuvre d’actions favorisant la mixité sociale, la lutte contre les exclusions et l’intégration des populations immigrées ou issues de l’immigration. Notre intervention se définit à partir des objectifs suivants :

  • Favoriser l’égalité des chances et l’accès aux droits
  • initier des actions innovantes répondant aux besoins des institutions et des publics.
  • favoriser le développement des relations intergénérationnelles et interculturelles
  • développer la connaissance des territoires et attentes des publics
  • accompagner et sensibiliser les services de droit commun à la prise en compte des difficultés d’intégration des étrangers et des spécificités culturelles des populations issues de l’immigration.
  • permettre une meilleure prise en compte des situations liées au fait migratoire
  • capitaliser et approfondir les actions innovantes en matière de médiation interculturelle

Le projet de l’association s’articule autour de 3 axes prioritaires :

1er axe : Médiation sociale et juridique et accompagnement administratif

Les actions de médiation juridique et sociale ont pour but de résoudre les problèmes au quotidien et d’apaiser les tensions par la prévention, la diffusion de l’information, la médiation et la formation. En diffusant l’accès au droit et en facilitant l’accompagnement dans les démarches administratives, l’ALIFS lutte contre l’exclusion et les discriminations.

2ème axe : Accès à la citoyenneté et pratiques éducatives

Les ateliers de pratiques citoyennes s’inscrivent dans une logique pédagogique et une dynamique de rapprochement des jeunes avec la société, le doit, la famille et les travailleurs sociaux. Ces ateliers se déroulent principalement sous la forme d’animations d’expositions, de rencontres débats et de médiation scolaire.

3ème axe Animations culturelles et pratiques artistiques

Les actions de médiation culturelle ont pour but d’entreprendre un dialogue permanent entre les communautés pour développer un esprit de solidarité et d’ouverture tout en renforçant l’identité de chacun. En effet, travailler sur le brassage culturel représente pour l’ALIFS une condition indispensable pour la réussite d’une éducation à la citoyenneté et pour lutter contre les intolérances. Dans le domaine culturel, l’ALIFS est une structure ressource qui est de plus en plus sollicitée pour des missions de conseil et d’aide à la programmation auprès des structures intervenant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Cool'eurs du Monde

C’est une association agréée de Jeunesse et d'Education Populaire, intervient depuis 1998 en direction de l'enfance, de la jeunesse et de la solidarité internationale. Son action s'inscrit autour de deux axes principaux :

- Accompagnement de Projets de Jeunes et de Solidarité Internationale

L'association travaille avec ses jeunes sur des temps collectifs et individuels, abordant avec eux les questions et thèmes concrets les plus adaptés à leurs situations respectives : méthodologie, motivations, rencontres interculturelles, mise en œuvre du projet, préparation du retour, restitution, et réinvestissement personnel et professionnel, etc.

Cet accompagnement vise notamment à aborder avec les jeunes toutes les étapes du projet : identification, préparation, réalisation, restitution, réinvestissement.

- L'Education au Développement et à la Solidarité Internationale

Il s'agit, à travers la sensibilisation aux différentes thématiques du développement durable, d'ouvrir une porte sur le monde et de participer à l'éveil des consciences et de l'esprit critique. Il s'agit également, à travers la prise en compte d'autres réalités existantes, de favoriser l'apprentissage de la citoyenneté locale et internationale.

Toujours dans une démarche d'Education au Développement, l'association a déjà accompagné des dizaines de projet de jeunes et en a monté quelques uns dans différents pays (Maroc, Sénégal, Serbie,...). Forte de ses expériences, Cool'eurs du Monde a mis une quinzaine de partenariats. L'association fait aujourd'hui notamment partie du PCM (Maroc) programme analogue au PCPA tunisien.

L'association est chargée de l'accompagnement de ce projet de jeunes. Cela se traduit notamment pour un travail d'animation, de mise en relation entre les groupes de collégiens, la préparation au départ et enfin l'accompagnement lors du voyage.

www.cooleursdumonde.org

Association des habitants Mourouj 2 Tunis

L'association est née en avril 1989 suite à une mobilisation citoyenne des habitants réunis pour dénoncer des conditions de vie inacceptables : la plus grande décharge de Tunis à leurs pieds (15 000 tonnes de déchets par jour).

Créée pour réagir face à ce fléau, l'association a poussé les autorités publiques à fermer la décharge et à la transformer en un parc urbain (100 hectares).

Cet objectif atteint, l'association a continué à développer ses activités au sein de la cité tout en impliquant les habitants et répondant à leurs : amélioration du cadre et de la qualité de vie ; défense des droits collectifs comme le droit à l'éducation pour les enfants (création de la première école et d'un jardin d'enfants dans la cité), le droit aux services publics comme la poste, le téléphone, la ligne de bus pour la desserte sur Tunis et les services municipaux comme l'éclairage public, la collecte des déchets municipaux ainsi que le développement local durable et participatif par une écocitoyenneté active.

C'est aujourd'hui une association ancrée dans la vie locale et qui œuvre dans des domaines très variés : éducatif, environnemental, citoyen, culturel.

www.mourouj2.org

Le Collège Edouard Vaillant

C’est un établissement en réseau de réussite scolaire. Il est situé au Nord de Bordeaux.

480 élèves - 23 classes avec une classe d’accueil pour les élèves non-francophones
65% de CSP défavorisées
60% de boursiers, dont 50% au taux 3
un atelier relais
dispositifs bilingues Anglais/Arabe et Anglais/Portugais
sections européennes Anglais et Portugais
L’établissement se distingue par :

- Une grande exigence scolaire

- Equipe éducative de qualité

- Un très bon cadre de vie

- Soutien important aux élèves

- Une place importante aux sports et à la culture

Au collège Édouard Vaillant est rattachée une classe pour élèves primo-arrivants. Ayant été parfois peu scolarisés dans leur pays, les élèves viennent de différents quartiers ou banlieues de Bordeaux, au niveau socio-économique faible et où les pratiques « culturelles » sont peu répandues.

http://webetab.ac-bordeaux.fr/college-edouard-vaillant/

II- Présentation du projet

  1. La question des révolutions au cœur d’un projet d’échange entre collégiens girondins et tunisiens

En décembre 2010, un jeune Tunisien s'immolait, déclenchant la plus grande révolte du XXIe siècle. Depuis, deux dictateurs ont chuté et, partout, les autocrates sont ébranlés.

C’est donc la Tunisie qui a montré la voie, déclenchant des révoltes dans tout le monde arabe.

1 an plus tard, alors que l’élan semble s’essouffler, les « Printemps arabes » font toujours la une des médias, renvoyant l’Occident à sa propre histoire.

En septembre 2011, en partenariat avec l’ATF, nous avons organisé, au Conseil Général, une rencontre débat intitulée « La Révolution tunisienne, Un combat pour la dignité et la démocratie »

L’objet des débats était posé en ces termes :

« Les révoltes arabes vont-elles conduire à de véritables changements ? La question agite toutes les têtes, de Paris, au Caire, à Tunis et à Riyad. L'enjeu des protestations est la fin du népotisme et de la corruption, le démantèlement des systèmes de clientèle qui, autour d'une famille ou d'un clan, drainent les énergies, stérilisent l'économie, produisent exclusion et répression. Il a fallu attendre un siècle pour que la Révolution française porte des fruits durables et que les Français viennent à bout des blocages les plus révoltants de leur société. Il faudra certainement plusieurs années, voir plusieurs décennies aux sociétés arabes et en e qui nous concerne à la société Tunisienne pour remplacer le népotisme par la méritocratie, la corruption par l'égalité des chances, le monopole par la libre concurrence et l'autoritarisme par l'arbitrage républicain. »

Compte-tenu de l’intérêt suscité par cette rencontre et de l’histoire en marche dans les pays du monde arabe, le Conseil général nous a proposé d’associer les collégiens à cette réflexion en développant un projet d’échange sur l’année scolaire 2013-2014.

Ce projet d’échange s’intégrerait dans les projets d’éducation artistique en milieu scolaire qui représente un des axes fondamentaux du projet culturel d’ALIFS.

L’ALIFS, anciennement Association des Tunisiens de France et toujours rattachée à la Fédération Nationale, souhaite donner la parole à ceux à qui l’avenir appartient désormais : la jeunesse des 2 rives de la Méditerranée.

La forme ? Un projet culturel, citoyen et éducatif suscitant un dialogue entre collégiens tunisiens et collégiens français

L’objet du dialogue ? La (les) révolution(s), ici et là-bas, hier et aujourd’hui. Les révolutions arabes sont-elles différentes de la Révolution française de 1789, dont la France s’enorgueillit toujours aujourd’hui ? Quel est le sens d’une révolution ? Quels en sont les causes ? Les conséquences ? Les acquis ?

L’enjeu serait un dialogue puis une rencontre entre jeunes d’ici et de là-bas, en cherchant à établir, sous l’angle de ces révolutions, ce qui nous rapproche, par-delà les différences que le monde contemporain tend souvent à souligner.

Les moyens ? Théâtre, cinéma, littérature, ateliers d’écriture, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, etc… C’est sous l’angle des arts, fonds universel commun, que les réflexions prendront forme.

2. Objectifs

Les objectifs seraient les suivants :

  • Proposer un projet de création artistique fédérateur entre collégiens tunisiens et français
  • Mettre en relief la richesse des cultures diverses représentées de part et d’autre de la Méditerranée
  • Favoriser un dialogue interculturel
  • Favoriser l’accès à la culture, la découverte des pratiques artistiques
  • Faciliter la rencontre avec des artistes : auteur, plasticien, conteur, metteur en scène…
  • Favoriser les rencontres intergénérationnelles
  • Favoriser la création d’une citoyenneté active qui accepte le brassage culturel
  • Favoriser l’ouverture d’esprit et la curiosité vis-à-vis de l’Autre
  • Lutter contre les stéréotypes
  • Favoriser la fréquentation des lieux culturels et socio-culturels
  • Impliquer enseignants et élèves dans un projet de création collective favorisant l’émergence d’une citoyenneté active
  • Tisser des liens entre jeunes et enseignants des 2 rives de la Méditerranée
  • Développer une démarche de projet qui donne du sens à des apprentissages perçus dans leur dimension insolite
  • Développer la curiosité et la sensibilité artistique des élèves
  • Réconcilier les participants avec la lecture, l’écriture et les apprentissages
  • Redorer l’image de l’école comme lieu de création et d’apprentissage de la citoyenneté
  • Enclencher une dynamique de production et d’échange entre élèves, enseignants, artistes et habitants des 2 rives

3. Public ciblé

  • Public scolaire : collégiens (4ème)

Les révolutions sont au centre du programme de quatrième : les XVIIIe et XIXe siècles sont caractérisés par des ruptures décisives dans l’ordre politique, social et économique et par l’accélération de l’histoire.

  • Enseignants

Histoire-géographie, français, arts plastiques

  • Familles des élèves

4. Partenaires

  • Le collège Edouard Vaillant de Bordeaux
  • Le collège Mourouj à tunis
  • Structures sociales et éducatives dans l’environnement de chaque collège
  • Club Unesco de Tunis
  • Conseil général de la Gironde
  • Education Nationale
  • DRAC

III. Déroulement du projet

1. 1ère étape : Préparation du projet dans l’établissement concerné – janvier à juin 2013, en partenariat avec l’association « Cool’eurs du monde »

Repérage et choix du collège girondin

La 1ère phase du projet consiste à repérer un collège girondin susceptible de s’impliquer dans l’action. Afin de satisfaire l’objectif de rencontre interculturelle, ce sont les collèges de zones rurales qui seront privilégiés.

Le collège tunisien concerné est celui de la région d’El Mourouj 2.

Sensibilisation et mobilisation des élèves

Le démarrage du projet correspond à l’emploi d’un service civique au sein de l’association Coul’eurs du Monde. Il est envisagé de confier à cette personne le travail de mobilisation des élèves au sein du collège concerné, notamment à travers la création d’un club solidarité, réunissant des élèves volontaires mais aussi les enseignants qui le souhaitent.

Pressenti pour participer au Forum social mondial qui se déroule cette année en Tunisie, ce service civique aura l’occasion de rencontrer également les élèves tunisiens et de les mobiliser pour participer au projet.

Préparation du projet d’échange 2013-2014

Une fois les groupes constitués, en France et en Tunisie, le service civique les accompagnera peu à peu dans la préparation du projet d’échange 2013-2014 :

  • Présentation du projet global et de la thématique choisie : regards croisés sur les révolutions : Révolution Française et Printemps arabe
  • Présentation des objectifs du projet et de son déroulement
  • L’environnement du projet : budget prévisionnel, contraintes administratives, logistiques, moyens d’évaluation, etc…
  • Constitution d’un comité de pilotage réunissant les acteurs opérationnels et institutionnels français (girondins) et tunisiens : Conseil Général de la Gironde, Education Nationale, Inspecteurs en charge des programmes d’histoire, Directeurs d’établissements, enseignants, ALIFS
  • Inscription des projets auprès de l’Education Nationale, du Conseil Général de la Gironde et de la DRAC (pour la France), de l’Europe, puis montage des dossiers de financements.

Annonce lors du festival des Collégiens

Lancement officiel :

  • au Festival des Collégiens pour la France
  • à définir pour la Tunisie

2. Une année de créations et de rencontres – septembre 2013 à juin 2014

Le projet se déroulera sur l’année scolaire 2013-2014, inclus le voyage des collégiens de Gironde en Tunisie et inversement. 3 temps de travail sont prévus, entrecoupés des rencontres en Tunisie et en France.

a. Septembre à décembre 2013

Présentation du projet aux élèves/ visioconférence en septembre

Le projet sera présenté aux élèves des 2 collèges (français et tunisiens) dès le début de l’année scolaire, simultanément, au moyen d’une visioconférence, via skype. L’objectif de cette rencontre est d’impliquer et de responsabiliser dès le départ les élèves des 2 rives :

  • Les enjeux, objectifs
  • Le contexte
  • Le public
  • Le déroulement
  • Le budget prévisionnel
  • Les attentes formulées à l’égard des élèves
  • Les moyens d’évaluation

Démarrage du travail de recherche et de sensibilisation sur la notion de révolution

En concertation avec les professeurs de français et d’histoire associés au projet, les élèves s’interrogeront, à partir d’outils divers, sur la notion de révolution :

  • Qu’est-ce qu’une révolution ? recherche étymologique avec les professeurs de français et historique avec les professeurs d’histoire, intervention d’un philosophe
  • Qu’est-ce que la citoyenneté ? rencontres/ ateliers avec des juristes

Exemples d’outils :

CINEMA :

  • Les Années-Lumière de Robert Enrico (165 mn) : De l’annonce de la convocation des Etats généraux (1788) à la prise des Tuileries le 10 août 1792 : http://www.zerodeconduite.net/blog/index.php?itemid=18713
  • Les Années terribles de Richard Heffron (170 mn : Du massacre des Tuileries jusqu’à la fin de la Terreur et l’exécution de Robespierre le 10 Thermidor 1794 (28 juillet).
  • Yasmine et la révolution (2011), de Karin Albou : Fiction de 8mn 25s

LITTERATURE/ ECRITS

  • Analyse de dossiers de presse, de films et de reportages sur les révolutions arabes
  • Lecture et analyse de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

LES ARTS : témoins des révolutions

  • Les peintres et la révolution française
  • Quand les artistes tunisiens s’emparent des révolutions (photo, BD, etc…)

TEMOIGNAGES

  • L’ALIFS a soutenu l’hospitalisation en France de révolutionnaires tunisiens qui ont été blessés au cours des émeutes. Ces personnes seront présentes à Bordeaux en septembre 2012 et pourraient témoigner auprès des élèves.
  • Il peut être intéressant aussi d’interviewer des Cenonnais nés en Tunisie pour recueillir leur ressenti sur cette Révolution dans leur pays d’origine.

Correspondances entre les élèves

  • Au moyen des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), nous favoriserons les 1ers échanges entre élèves tunisiens et français : visite virtuelle de chaque collège et de ses alentours, avec envoi de vidéos, correspondance par e-mail, etc…
  • Nous pouvons également imaginer d’autres modes d’échanges : « les lettres filmées ». Imaginées par le cinéaste Dragoss Ouedraogo, les lettres filmées mêlent la force de la correspondance écrite (et donc réfléchie) et la vidéo. Chaque lettre est rédigée autour d’une thématique (« mon quartier », « mon collège », « une journée-type », etc…) et lue à voix haute, cette lecture étant illustrée simultanément par un film.

Préparation au voyage pour les élèves girondins qui effectueront le 1er voyage

Cette préparation au voyage pourrait être effectuée avec le concours de l’association « Cool’eurs du Monde » (Bassens) dont c’est la mission. Par ailleurs, il est possible d’imaginer diverses formes de sensibilisation avec les élèves girondins (exemple : siestes musicales autour de la musique tunisienne, en partenariat avec le Rocher de Palmer)

b. Avril 2014 : voyage des collégiens de Gironde en Tunisie

Tout l’enjeu de ces voyages est, bien évidemment, la rencontre interculturelle et l’échange. Aussi, afin que les élèves vivent ce voyage non pas comme une escapade touristique mais bien comme un échange, nous demanderons à chaque classe de préparer un projet de création artistique autour du thème des révolutions qui sera restitué lors de chaque voyage. De nombreuses formes artistiques peuvent être envisagées :

  • Pièce de théâtre
  • Exposition : BD, photo, etc…
  • Film
  • Concert
  • Spectacle de danse
  • Etc…

Ils devront être déterminés et choisis avec les élèves. Des artistes seront sollicités pour accompagner et encadrer ces projets de création. Le collège tunisien partenaire se situant dans la banlieue de Tunis, il peut être envisagé de photographier les principaux lieux de la révolution, de recueillir le témoignage filmé d’acteurs de la révolution ou leur témoignages écrits, avec l’idée de créer une pièce de théâtre.

Par ailleurs, pour ce 1er voyage, nous inviterons les élèves tunisiens à organiser eux-mêmes le programme du séjour de leurs camarades de Gironde :

  • L’hébergement
  • Les sorties, visites (cinémas, lieux culturels, sites touristiques, etc…)
  • Les ateliers de découverte culturelle : cuisine, littérature, BD, cinéma, etc…

c. Juin 2014 : accueil des collégiens tunisiens en France, restitutions finales

La venue des élèves tunisiens en juin conclura cette année d’échanges et de rencontres. Ils seront bien sûr invités à présenter leur restitution au collège, mais aussi dans d’autres lieux et d’autres cadres, et notamment lors du Festival des collégiens 2013.

IV. Engagement des parties et financement

1. ALIFS s'engage à prendre en charge :

  • La coordination générale du projet, en concertation avec l'association Cool'eurs du Monde, le collège Édouard Vaillant et l'association tunisienne Mourouj 2
  • L'animation des ateliers réguliers du mardi midi (13h-14h au collège Edouard Vaillant) avec une alternance des ateliers théâtre animés par le comédien Wahid Chakib les mardis de 13h à 14h et des ateliers de sensibilisation et de préparation au départ animés par Aline de l'association Cool'eurs du Monde
  • La prise en charge financière du séjour des jeunes collégiens bordelais en Tunisie (billets d'avion et frais sur place : hébergement/ transport/ repas)
  • L'encadrement des jeunes collégiens bordelais lors du séjour en Tunisie
  • La prise en charge financière du séjour des jeunes collégiens tunisiens en France (frais sur place : hébergement/ transport/ repas)
  • Le bon accueil des jeunes collégiens tunisiens lors de leur venue en France
  • L'ALIFS s'assurera des conditions de sécurité optimales pour le séjour en Tunisie.

2. Le collège Édouard Vaillant s'engage à soutenir le projet à travers :

  • L'explication du projet auprès des élèves et leur mobilisation
  • La participation aux réunions d'informations avec les parents
  • La mise à disposition d'une salle du collège pour les ateliers du mardi 13h-14h
  • La participation à l'accueil des collégiens tunisiens lors de leur séjour à Bordeaux (aménagement des temps scolaires ; prêt de salle pour les répétitions théâtre ; repas à la cantine pour les accueils dans le temps scolaire).

3. Cool’eurs du Monde s'engage à prendre en charge :

  • la préparation au départ des élèves bordelais qui comprend notamment la préparation du groupe au départ mais également l'achat des tickets (financé par ALIFS), la vérification des questions d'assurance et de santé et les dispositions à prendre par rapport au MAE (telles que par exemple la déclaration de sortie du territoire, etc.).
  • l'animation du groupe
  • l'accompagnement lors du séjour en Tunisie
  • le maintien du lien avec le partenaire tunisien et de discuter des questions logistiques sur place
  • les discussions avec le partenaire concernant la préparation au départ et de l'accueil des jeunes tunisiens

4. Prise en charge financière

Les frais de séjour des jeunes collégiens bordelais en Tunisie (billets d'avion et frais sur place : hébergement/ transport/ repas/ visites et sorties culturelles) sont pris en charge par ALIFS dans le cadre d'un financement du Conseil général de la Gironde

Les frais de séjour des jeunes des jeunes collégiens tunisiens en France (frais sur place : transport/ repas/ visites et sorties culturelles) dans le même cadre.

5. Conditions de maintien ou d'annulation du voyage

En fonction de l'évolution de la situation géopolitique en Tunisie et de l'avis du Ministère des Affaires Étrangères, les organisateurs se réservent le droit d'annuler le séjour.

Partager cet article

Repost 0
Published by atf-federation - dans Activités ATF
commenter cet article

commentaires