Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresse : ATF, 5 rue Louis Blanc, 75010 Paris 

Tél. : 01.45.96.04.06, 

Fax. : 01.45.96.03.97,

Recherche

Liens

20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 20:55

Ne laissons pas transformer la Méditerranée en cimetière !

Plus de palabres, Arrêtons le massacre !

Avec le retour du beau temps en Méditerranée, les drames se multiplient en mer méditerranéenne.

Par centaines et par milliers, des hommes, des femmes et des jeunes tentent d’émigrer vers l’Europe et périssent par noyade suite au chavirement des chalutiers et bateaux de fortune alloués par des contrebandiers européens et des pays d’origine, après les avoir saigné à blanc.

Par le miroitement de l’Eldorado européen, ces candidats à la mort, fuyant souvent des situations de conflits dans leur pays ou des crises économiques et sociales les contraignant à l’exil, sont dépossédés de leurs derniers deniers, par des nouveaux esclavagistes transformés en passeurs qui les entassent dans des embarcations de fortunes, souvent par la Libye, un pays détruit par une guerre chaotique provoqué et entretenue par les mêmes pays du dit «Occident».

Depuis des années que cette situation perdure, les pays de l’Union européenne comptent les morts. Les quelques plans de sauvetages imposés par la pression des organisations internationales et humanitaires n’ont pas permis d’arrêter ce fléau.

L’Italie, pays de l’Union européenne, le plus impliqué jusque-là, dans les opérations de sauvetage parce que le plus touché par le flux migratoire clandestin, a décidé d’arrêter le plan Mare Nostrum qui était une mission de sauvetage opérant jusqu’aux côtes libyennes et va le remplacer par Triton qui vise d'abord le contrôle des frontières.

Les moyens mis à la disposition du plan Triton couteront trois fois moins chers que ceux du plan Mare Natrums.

Pour des raisons électorales et politiques, l’Angleterre se retire totalement de tous plans d’aides, tandis que le reste des pays européens, continuent le palabre et l’indifférence vis-à-vis d’un drame humanitaire dont leurs politiques néo-libérales, sont les responsables et la cause.

Ces drames répétitifs interpellent toute l’humanité et ne concernent pas uniquement les peuples et les États de la région.

Les gouvernements européens portent une lourde responsabilité dans les conflits et les guerres qui embrasent les régions dont les migrants clandestins sont originaires. Ils ont soutenu pendant des décennies des dictatures féroces et des régimes corrompus, spoliant les richesses de leurs pays et provoquant la généralisation de la misère et de la pauvreté. Ils doivent assumer leurs responsabilités et trouver les moyens pour remédier à cette tragédie humanitaire.

La communauté internationale, à travers ses instances représentatives, doit s’impliquer pour trouver des solutions justes à ce drame humanitaire. Elles doivent agir au règlement effectif des conflits en facilitant le dialogue entre les belligérants en vue de trouver des solutions concertées sans interventions étrangères qui sacrifient les intérêts des peuples et l’indépendance des pays au profit d’intérêts économiques et stratégiques de certaines puissances et groupes influents.

Dans l’immédiat, les réseaux des «passeurs et loueurs des barques de la mort» ainsi que leurs souteneurs doivent être identifiés et neutralisés et les politiques de l’immigration doivent être revues et corrigées avec beaucoup plus de justice.

Paris, le 20 avril 2015

Le Bureau National de l’ATF

Partager cet article

Repost 0
Published by atf-federation - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires