Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresse : ATF, 5 rue Louis Blanc, 75010 Paris 

Tél. : 01.45.96.04.06, 

Fax. : 01.45.96.03.97,

Recherche

Liens

15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 15:55

L'Express, publié le mercredi 14 septembre 2016 à 11h52

Rachida Dati a vivement réagi à la proposition du polémiste qui souhaite interdire les prénoms musulmans. Alain Juppé ne veut pas non plus "instaurer la police des prénoms".

Eric Zemmour a voulu provoquer un nouveau débat en assurant le 6 septembre que "donner un prénom qui n'est pas français à ses enfants, c'est ne pas se détacher de l'islam, c'est vouloir continuer la tradition islamique en France et c'est vouloir transformer la France en un pays de plus en plus musulman". Le 12 septembre, il va même jusqu'à reprocher à Rachida Dati d'avoir prénommé sa fille Zohra, un "prénom musulman" qui n'est pas en "adéquation avec l'Histoire de France".

Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que le trublion de la droite a fait un flop dans le champ politique puisqu'aucun candidat n'a repris sa proposition. Mardi, sur BFMTV, Rachida Dati, soutien de Nicolas Sarkozy, a ainsi réagi:

"Qu'il se fasse soigner! C'est pathologique, non? (...) Il n'y a rien d'autre à dire. (...) Est-ce que vous trouvez scandaleux de donner le prénom de votre maman à un de vos enfants? J'ai adoré maman qui a disparu trop tôt. J'ai une petite fille, je l'ai appelée comme maman. Comme font des millions de Français et comme cela arrive tous les jours."

"On est en train de délirer complètement!"

Le même jour, à Strasbourg, Alain Juppé a dénoncé la "frénésie" de certains "intellectuels" qui "vont jusqu'à proposer qu'on accepte un certain nombre de prénoms en France: Pierre, Paul, Jacques, ou Marie". "On est en train de délirer complètement!", a conclu le favori de la primaire de la droite.

Jeudi, dans une interview à paraître dans Valeurs Actuelles, il affirme ne pas vouloir "rentrer dans cette frénésie et ce délire..." "Ce qui compte, c'est ce qu'il y a dans les têtes, pas sur les papiers d'état civil. Est-ce que certains prénoms sont plus respectueux de la tradition française? Je ne vais pas instaurer la police des prénoms", persiste et signe Alain Juppé.

Partager cet article

Repost 0
Published by atf-federation - dans Lutte contre le racisme
commenter cet article

commentaires