Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adresse : ATF, 5 rue Louis Blanc, 75010 Paris 

Tél. : 01.45.96.04.06, 

Fax. : 01.45.96.03.97,

Recherche

Liens

20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 18:26

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre 2017,

 

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nous organiserons une Conférence sur le thème :

 

"L'impact de la nouvelle loi intégrale du 26/04/2017, dans la lutte contre les violences à l’égard des femmes, en Tunisie, aux Maghreb, sur les femmes arabes et musulmanes"

 

Nous avons le plaisir de vous inviter à assister à cette manifestation.

 

En effet, le 26/07/2017, l’Assemblée des députés-es du peuple de Tunisie a voté à une large majorité (146 députés-es sur 214) une nouvelle loi intégrale contre les violences à l’égard aux femmes.

C'est pour la première fois qu'une loi de ce genre dans le monde arabe et musulman est votée. Cette nouvelle loi renforce la protection des victimes et abolit certaines dispositions rétrogrades du code pénal.

Comme l’affirmé la Ministre tunisienne de la femme, la famille et de l'enfant, cette loi vise à "en finir avec toutes les formes de violences contre la femme".

Ainsi toute agression, quelque soit sa nature, n'est plus une affaire privée.

Le texte introduit "la reconnaissance de toutes les violences, physiques, morales, sexuelles, économiques, etc... Ce qui se dégage de la philosophie de la loi, c'est que ces violences ne sont plus une question privée. C'est une question qui ne concerne maintenant l'État. La preuve, c'est que le retrait de la plainte n'arrête plus les poursuites", s'est félicitée, la députée Bochra Belhaj Hamida auprès de l'AFP.

Ainsi l'auteur d'un acte sexuel avec une mineure, n'a plus la possibilité d'échapper à des poursuites en épousant sa victime.

Cette loi est un début de consécration de l'article 46 de la nouvelle constitution de janvier 2014.

La loi intégrale prend en compte aussi bien la prévention, la sanction que l'accompagnement des victimes et la reconnaissance de leurs droits. Ce texte est fondateur car il procède d'une nouvelle approche pour aborder les problématiques sociétales et intègre ces trois dimensions. il ne s'agit pas seulement de sanctionner mais de prévenir et d'accompagner. Elle rentrera en application fin janvier 2018.

 

Objectif : valoriser  et vulgariser la loi intégrale par l’Assemblé des députés-es du peuple tunisienne.

 

Date : 25 novembre 2017

 

Heure (début-fin) : 18h00 -21h30

 

Lieu (avec adresse) : Maison des associations du 10ième arrondissement, 206, Quai de Valmy, 75010 Paris;

 

Métro: Louis Blanc, Ligne 7 et Métro Colonel Fabien et Jaurès Ligne 2

 

Contact : M. Ellala Mohalmed-Lakhdar, 0685109440, atf.bn@orange.fr et ellala1@orange.fr 

Site WEB (où l’info sera accessible : http//www.atf-federation.org,

Page face book: Association des Tunisiens en France

 

Principales et principaux intervenant-e-s :

 

* Madame Bochra Belhaj Hamida, Avocate, Députée, ancienne Présidente de l'Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) et Présidente de "la Commission des libertés individuelles et de l'égalité" créée par le Président de la République tunisienne M. Béji Caïd Essebsi, chargée de réfléchir à des solutions pour une égalité entre hommes et femmes sur la question de l'héritage;

 

* Madame Sana Ben Achour, Professeure agrégée en Droit publicà la Faculté des sciences juridiques, ancienne Présidente de l'Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), Présidente de l'association "Béity" (Ma maison, un refuge pour les femmes victimes de violences);

 

* Madame Radia Jerbi, Avocate, Présidente de l'Union nationale des femmes tunisiennes (UNFT).

 

* Madame Naïma Hammami, Professeur de l'enseignement secondaire, syndicaliste, Secrétaire générale-adjointe de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), chargée des relations internationales et l'émigration

 

* Madame Samia Doula, Juge, Présidente de Cellule, Centre d'études juridiques et judiciaires Ministère de la Justice de Tunisie;

 

* Madame Emna Aouiadi, Prifesseure d'enseignement de Base, Secrétaire générale du Syndicat régional de l'Enseignement de Base de Ben Arous et membre du Bureau National de la femme travailleuse de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) ,

 

* Madame Selwa Kennou, Professeur à l'Université de Tunis, Présidente de l'Association des femmes tunisiennes pour la recherche sur le développement (AFTURD);

 

* Madame Nadia Chaabane, ancienne membre de l'assemblée nationale constituante, ancienne Secrétaire générale de l'ATF, Docteur en linguistique, ancienne membre de l'assemblée nationale constituante, 

 

En présence d’un élue: à confirmer : Madame Hélène Bidart, Adjointe à la Maire de Paris, Chargée de l'égalité Femmes-Hommes, la lutte contre les discriminations, et les droits humains;

 

Partenariat:


Partenaires associatifs:

  • Association des Tunisiens en France (ATF);
  • Fédération des Tunisiens Citoyens des deux rives (FTCR);
  • Association démocratique des Tunisiens en France ( ADTF);
  • Réseau Euro-maghrébin Citoyenneté et Culture (REMCC); 

Partenaires institutionnels:

  • CGET,
  • Mairie de Paris,
  • Mairie du 10ième arrondissement de Paris,
  • Conseil régional de l'ile de France
  • Maison des associations du 10ième arrondissement de Paris;

 

Partager cet article

Repost0

commentaires