Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adresse : ATF, 5 rue Louis Blanc, 75010 Paris 

Tél. : 01.45.96.04.06, 

Fax. : 01.45.96.03.97,

Recherche

Liens

18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 11:22

Invitation

A l’occasion de la 4ième semaine parisienne de lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme (du 16 au 23/03/2019)

 

Le Bureau National de l’Association des Tunisiens en France (ATF) a le plaisir de vous inviter à participer aux deux événements :

 

· projection du film «Les Hommes Libres » d’Ismaël FERROUKHI, suivi d’un débat.

Le 19 mars à partir de 19h00 à l’Espace Fârâbî, 5, rue Louis Blanc, 75010 Paris

M°. Louis Blanc, Ligne 7 & M° Colonel Fabien Ligne 2

 

SYNOPSIS ET DÉTAILS

1942, Paris est occupée par les Allemands. Younes, un jeune émigré algérien, vit du marché noir. Arrêté par la police française, Younes accepte d’espionner pour leur compte à la Mosquée de Paris. La police soupçonne en effet les responsables de la Mosquée, dont le Recteur, Si Kaddour Ben Ghabrit, de délivrer de faux-papiers à des Juifs et à des résistants.

 
A la mosquée, Younes rencontre le chanteur d’origine algérienne Salim HALALI. Touché par sa voix et sa personnalité, Younes se lie d’amitié avec lui. Il découvre rapidement que Salim est juif. Malgré les risques encourus qui l’entoure, Younes l’ouvrier immigré met alors un terme à sa collaboration avec la police. Face à la barbarie qui l’entoure, Younes, l’ouvrier immigré et sans éducation politique, se métamorphose progressivement en militant de la liberté.

Ce qui sépare Lounès (Tahar Rahim) de la liberté c’est : sa condition d'immigré venu d'Algérie en métropole au temps de la colonie ; son gagne-pain de trafiquant au marché noir sous l'Occupation qui en fait une proie idéale pour la police ; le mensonge qu'il a construit pour cacher sa déchéance à sa famille restée au pays.

 

Situé sous l'Occupation, au sein de la communauté nord-africaine, « Les Hommes libres »  porte un regard nouveau sur une période que le cinéma français met en scène depuis 1945.

 

·Conférence-débat : «Une anthropologie du racisme dans les cultures

maghrébines»

 

Cette rencontre aura pour axe de valoriser la mémoire des travailleurs-euses migrants-es sur leurs vécus et leurs résistances au racisme.

 

Le 22 mars à partir de 19h00 à l’Espace Fârâbî, 5, rue Louis Blanc, 75010 Paris

M°. Louis Blanc, Ligne 7 & M° Colonel Fabien Ligne 2

 

Avec le soutien du CGET   Mairie de Paris Mairie du 10ième arrondissement

 

Partager cet article

Repost0

commentaires