Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adresse : ATF, 5 rue Louis Blanc, 75010 Paris 

Tél. : 01.45.96.04.06, 

Fax. : 01.45.96.03.97,

Recherche

Articles Récents

Liens

8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 12:59

http://www.hakaekonline.com/?p=86133&title=حصري_وبالوثائق/_تقرير_حكومي_"خطير"_يؤكد_تورط_جمعيات_في_دعم_الارهاب_وتلقي_أحزاب_لتمويلات_أجنبية تونس - 2016-01-05 حصري / تقرير حكومي "خطير" يؤكد تورط جمعيات في دعم الارهاب وتلقي أحزاب لتمويلات أجنبية محمد اليوسفي || 14:43 || 2016-01-05 حصري / تقرير حكومي "خطير" يؤكد تورط جمعيات في دعم الارهاب وتلقي أحزاب لتمويلات أجنبية شارك غرّد أنشر طباعة أكّد تقرير حكومي جديد أعدته مصالح الوزير لدى رئيس الحكومة المكلف بالعلاقة مع الهيئات الدستورية والمجتمع المدني كمال الجندوبي وجود قصور على مستوى الاطار التشريعي المتعلق بتنظيم الجمعيات وهياكل الرقابة من قبل الدولة التونسية ونقص آليات المتابعة. وكشف التقرير الذي تنفرد حقائق أون لاين بنشره أنّ أغلب الجمعيات التي تعلقت بها شبهات تمويل غير شرعي كانت إما ذات طابع دعوي-ديني أو ذات طابع اجتماعي-خيري حيث لم تقع معاينة نشاطات مالية مشبوهة تعلقت بجمعيات ذات طابع علمي أو بحثي أورياضي. وبحسب ذات التقرير فإنّ مصادر التمويل متأتية بنسبة مرتفعة من مصادر خارجية وتحديدا من قبل منظمات غير هادفة للربح خليجية وبنسبة أقل أوربية. وقد انحصرت الشبهة المالية لهذه التصاريح في جرائم أصلية كتمويل الارهاب والتمويل الحزبي والانتخابي وتمويل السفر إلى بؤر التوتر. هذا وقد أقرّ التقرير بضرورة إعادة النظر في أحكام المرسوم عدد 88 لسنة 2011 المؤرخ في 24 سبتمبر من ذات العام والمتعلق بتنظيم الجمعيات وخاصة في ما يتعلق بالجوانب المالية. حريّ بالاشارة إلى أنّ الوزير كمال الجندوبي كان قد أعلن في وقت سابق أنه تمّ احصاء 157 جمعية تحوم حولها شبهة الارهاب والعلاقة بجماعات تكفيرية فضلا عن تعليق نشاط 80 جمعية والتنبيه على 83 جمعية أخرى بتسوية وضعيتها القانونية اضافة الى حل عدد اخر من الجمعيات بقرار قضائي. وتشنّ أجهزة و مؤسسات الدولة التونسية منذ فترة حربا ضدّ الارهاب الذي يؤكّد خبراء و ومحلّلون أنّ الجميعات الدعوية و الخيرية تمثّل رافدا له يتغذّى منه. وكان قد تمّ إعلان أنصار الشريعة تنظيما إرهابيا في عهد حكومة علي العريض في 2013 في أعقاب حصول اغتيالات سياسية وثبوت قرائن وأدلة لدى المصالح الأمنية والقضائية تفيد بتورطه في عمليات ارهابيّة. وفي ما يلي النصّ الكامل للتقرير الحكومي الذي يرجح أن يثير جدلا واسعا في الاوساط السياسية والحقوقية والإعلامية والقضائية لا سيما في ظلّ اقراره أيضا بوجود تمويلات أجنبية لجهات حزبية.

http://www.hakaekonline.com/?p=86133&title=حصري_وبالوثائق/_تقرير_حكومي_"خطير"_يؤكد_تورط_جمعيات_في_دعم_الارهاب_وتلقي_أحزاب_لتمويلات_أجنبية

تونس - 2016-01-05


حصري / تقرير حكومي "خطير" يؤكد تورط جمعيات في دعم الارهاب وتلقي أحزاب لتمويلات أجنبية


محمد اليوسفي || 14:43 || 2016-01-05

أكّد تقرير حكومي جديد أعدته مصالح الوزير لدى رئيس الحكومة المكلف بالعلاقة مع الهيئات الدستورية والمجتمع المدني كمال الجندوبي وجود قصور على مستوى الاطار التشريعي المتعلق بتنظيم الجمعيات وهياكل الرقابة من قبل الدولة التونسية ونقص آليات المتابعة.

وكشف التقرير الذي تنفرد حقائق أون لاين بنشره أنّ أغلب الجمعيات التي تعلقت بها شبهات تمويل غير شرعي كانت إما ذات طابع دعوي-ديني أو ذات طابع اجتماعي-خيري حيث لم تقع معاينة نشاطات مالية مشبوهة تعلقت بجمعيات ذات طابع علمي أو بحثي أورياضي.

وبحسب ذات التقرير فإنّ مصادر التمويل متأتية بنسبة مرتفعة من مصادر خارجية وتحديدا من قبل منظمات غير هادفة للربح خليجية وبنسبة أقل أوربية.

وقد انحصرت الشبهة المالية لهذه التصاريح في جرائم أصلية كتمويل الارهاب والتمويل الحزبي والانتخابي وتمويل السفر إلى بؤر التوتر.

هذا وقد أقرّ التقرير بضرورة إعادة النظر في أحكام المرسوم عدد 88 لسنة 2011 المؤرخ في 24 سبتمبر من ذات العام والمتعلق بتنظيم الجمعيات وخاصة في ما يتعلق بالجوانب المالية.

حريّ بالاشارة إلى أنّ الوزير كمال الجندوبي كان قد أعلن في وقت سابق أنه تمّ احصاء 157 جمعية تحوم حولها شبهة الارهاب والعلاقة بجماعات تكفيرية فضلا عن تعليق نشاط 80 جمعية والتنبيه على 83 جمعية أخرى بتسوية وضعيتها القانونية اضافة الى حل عدد اخر من الجمعيات بقرار قضائي.

وتشنّ أجهزة و مؤسسات الدولة التونسية منذ فترة حربا ضدّ الارهاب الذي يؤكّد خبراء و ومحلّلون أنّ الجميعات الدعوية و الخيرية تمثّل رافدا له يتغذّى منه. وكان قد تمّ إعلان أنصار الشريعة تنظيما إرهابيا في عهد حكومة علي العريض في 2013 في أعقاب حصول اغتيالات سياسية وثبوت قرائن وأدلة لدى المصالح الأمنية والقضائية تفيد بتورطه في عمليات ارهابيّة.

وفي ما يلي النصّ الكامل للتقرير الحكومي الذي يرجح أن يثير جدلا واسعا في الاوساط السياسية والحقوقية والإعلامية والقضائية لا سيما في ظلّ اقراره أيضا بوجود تمويلات أجنبية لجهات حزبية.

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 12:50
Infos
À quel prix réussira le néolibéralisme en Tunisie?
06 jan 2016 | 17:55 A LA UNE, TRIBUNE, Tunisie 4inShar
Le libéralisme économique pourra réussir en Tunisie s’il dépasse l’aspect mercantile et concerne aussi les aspects politiques et sociaux.
Par Farhat Othman
Dans une récente étude intitulée ‘‘La révolution inachevée’’(1), la Banque mondiale a délivré un diagnostic sévère de la situation en Tunisie au lendemain de la révolution de janvier 2011. Elle n’hésite pas à confirmer ce que disent les observateurs les plus objectifs, à savoir que le pays est rongé non seulement par les mafias de l’affairisme et de la corruption, mais surtout par tout un système qui les y encourage, hérité de l’ancien régime et dont l’essentiel des lois est toujours en place.
Lisons donc ceci : «Les privilèges et les rentes associées au système actuel sont profondément enracinés et les lobbies s’opposeront fermement à tout changement qui les priverait de leurs privilèges»(2).
Responsabilité du néolibéralisme mondialisé
Ce que dit la Banque mondiale, s’il est absolument exact, demeure toutefois en-deçà de la vérité qu’elle se retient de dire étant donné qu’elle conteste la logique du système dont relève sa philosophie libérale.
En effet, la Banque mondiale ne dit pas que le système tunisien ainsi vilipendé ne tient que parce qu’il est imposé à la Tunisie de l’étranger, du fait de la mainmise du capitalisme mondial sur le pays, ainsi que sur ses manifestations politico-idéologiques.
On le voit parfaitement bien avec la carte islamiste imposée au peuple bien qu’elle soit majoritairement rejetée, tel que cela est apparu clairement lors des dernières élections, qui ont porté au pouvoir une équipe censée rompre avec l’idéologie islamiste ou la contrecarrer pour le moins.
Or, faute de réelle marge de manœuvre, cette équipe a été obligée d’accepter une entente forcée avec l’ennemi d’hier et le partage du pouvoir, le néolibéralisme continuant à imposer à la Tunisie son tropisme sur un islam politique tunisien devant être partie prenante de la donne politique post-dictatoriale.
De fait, ce qui intéresse le système capitaliste mondialisé est moins la prétendue mue démocratique islamiste, qu’on ne cherche même pas à susciter ou à encourager, que l’adhésion du parti de Rached Ghannouchi au libéralisme économique le plus dévergondé, un capitalisme sauvage guère plus possible dans les démocraties traditionnelles d’Occident. Alliés aussi avec les pans les plus intégristes de la société, ne se préoccupe-t-on que des exigences du nouveau marché juteux, y réduisant le pays tout entier nonobstant les attentes et les exigences de son peuple.
Pour cela, on table sur le fait que la majorité des Tunisiens ne serait nullement, en principe, contre l’esprit libéral occidental; elle goûterait même, pour qui a encore les moyens, ses charmes en matière de consommation.
Ce qu’on néglige, c’est que cela est le propre de la classe moyenne qui fut la fierté du pays d’avant la révolution et qui se réduit de plus en plus comme peau de chagrin. En effet, la paupérisation est en train de se propager au profit de poches de richesses extrêmes.
D’ailleurs, il serait intéressant de faire une enquête sur les nouveaux riches depuis la révolution et de s’interroger sur l’origine des fastes de certains, aussi subits qu’immoralement étalés face à une misère galopante dans le pays.
Responsabilité de l’islam politique
S’agissant d’études, certaines des plus sérieuses font déjà état d’une stratégie du chaos chez nombre d’islamistes qui seraient les alliés des gourous de la finance mondiale. Elles affirment, à raison, qu’il n’est de meilleures circonstances propices tant aux affaires qu’aux idéologies intégristes que les moments de crise, économique et sociale, mais aussi morale, favorisant l’essentialisme et l’extrémisme. Ce qu’on voit en Tunisie depuis le coup du peuple de 2011.
C’est une telle entente tacite entre le grand capital, mondial comme national, et nos intégristes religieux qui a cours en Tunisie, menaçant non seulement les acquis du pays depuis son indépendance, mais aussi et surtout son salut. En effet, une telle entente est vicieuse, obérant toutes ses potentialités, pourtant énormes, existant dans notre pays et de nature à refonder son modèle social et religieux fait de tolérance et surtout d’une paisible spiritualité.
À l’orée de cette nouvelle année, à la veille de l’an VI de la révolution, il serait donc temps de rectifier quelque peu le tir en osant prendre les résolutions qui s’imposent. Il y va de la réussite du néolibéralisme en Tunisie et de sa pérennité.
Or, les mesures nécessaires à prendre ne sont pas que nationales, imposant l’adhésion active des partenaires et protecteurs de notre petit pays et qui ont intérêt à ne pas devenir ses oppresseurs, ne serait-ce qu’indirectement en se servant de l’arme islamiste qui se révèlera populairement enrayée.
Il est de bonne guerre, une stratégie gagnante même, de dire oui et d’agir pour le libéralisme économique dans une société ouverte au monde, la Tunisie étant ce pays ouvert chanté par les plus fins des artistes.
Toutefois, il serait contreproductif, et une stratégie perdante à plus ou moins long terme, de se limiter au libéralisme mercantile tout en négligeant ses aspects politiques et sociaux dans une société de plus en plus avide de libertés, étant par essence ouverte aussi sur l’altérité.
Cela suppose que l’arsenal répressif de la dictature, notamment en matière de mœurs, soit aboli au plus tôt. Par exemple : est-il logique de tolérer, sinon d’encourager en ne les dénonçant pas, les franges minoritaires de la société qui contrarient le libre commerce en manifestant contre des points légaux de vente d’alcool dans une société entendant encourager la libre initiative et l’esprit du capitalisme? (3)
En effet, au lieu de voir le parti islamiste, chouchou des néolibéraux, retenir ses minorités activistes s’opposant à la légalisation du commerce d’alcool — nullement interdit en islam, seule l’ivresse l’étant — que voit-on : un silence coupable de la part de certains ténors et une diabolisation de la part d’autres, y compris parmi les figures éminentes du mouvement.
D’ailleurs, Rached Ghannouchi, président du parti islamiste Ennahdha, ne continue-t-il pas lui même de ruminer la mythique interdiction religieuse de l’alcool, n’osant même pas revenir sur l’anathème lancé dans l’un de ses plus fameux prêches, au lieu de rectifier cette interprétation erronée du Coran que les soufis ont tôt fait de dénoncer? (4)
N’est-il pas temps que les véritables amis du peuple tunisien, majoritairement soufi dans son attachement à sa foi, osent rappeler à plus d’éthique leur grand partenaire islamiste, voulu l’atout maître de leur jeu dans le pays et ce en conformant ses paroles à ses actes, en tenant aussi ses promesses?
Juste un exemple ici pour rafraîchir les mémoires: M. Ghannouchi, avant de se rétracter, s’est dit pour l’abolition de l’article 230 du code pénal, cette honteuse base légale de l’homophobie qui nous a valu deux des plus ignobles procès, ternissant l’image du pays, ses autorités continuant à user de pratiques moyenâgeuses. Que ne tient-il donc parole en cette matière de haute moralité !
Notes :
(1) Tunis : La Banque Mondiale l’affirme ; les lobbies s’opposeront fermement à tout changement!
(2) La Révolution inachevée : Créer des opportunités, des emplois de qualité et de la richesse pour tous les Tunisiens
(3) El-Jem : Manifestation contre la vente d’alcool
(4) Tunisie : L’appel de Rached Ghannouchi à boycotter les commerces d’alcool, entre le spirituel et le spiritueux!
El-Jem pique une crise à cause d'un point de vente d’alcool Tourisme médical : Spa Expo du 6 au 9 avril 2016 au Kram
  1. Bej 7 janvier 2016 at 11 h 55 min {C} Bonjour, votre article est un peu complexe pour les communs des mortels! Simplifiant! Voilà ce pays est complètement vendu à l’étranger pour satisfaire la bourgeoisie de l’ancienne aristocratie tunisienne plus au moins arrogante et corrompue.
    Et une religion exploitée à des fins idéologiques et politiques, sans retombées bénéfiques réels sur la population.
    Un président a des idées décalées par rapport à la situation actuelle du pays («on ne fait pas du neuf avec du vieux»), des partis politiques à la dérive, ajoutés à cela 4000 jihadistes traîtres à leur pays. Pauvre Tunisie, à quel prix réussira-t-elle !!
    1. OTHMAN 7 janvier 2016 at 15 h 26 min {C} Bonjour et merci pour votre résumé qui ne résume cependant ni la lettre ni l’esprit de l’article.
      Il se distingue justement par un négativisme, le pire de ce qui arrive à la Tunisie qui a besoin de volontarisme et de pensée positive, ou encore complexe comme dirait Morin.
      La politique, la vraie, est tout sauf manichéenne. Or, elle l’est encore et mènera à l’échec non seulement le pays mais aussi ses profiteurs actuels.
      Quant à moi, j’appelle à une autre politique qui soit compréhensive et que je nomme poléthique, qui sera du donnant-donnant pour des rapports gagnant-gagnant.
      C’est la seule politique du futur bénéfique à tous; et c’est elle qui finira par prendre forme en Tunisie.
      La question n’est même plus si cela est possible, mais quand et à quel prix on y aura recours.
      Amtiés
  2. Bej 8 janvier 2016 at 12 h 04 min {C} Bonjour, j’apprécie votre réponse, mais voilà, si on occulte trop la vérité en positivant tout, c’est mentir à son peuple.Et les choses ne changerons jamais, un peu d’autocritique peut contribuer a réveiller les consciences tout simplement.
    quant à l’autre politique il faut laisser le temps au temps comme disait François Mitterrand.
    Amicalement!
    1. OTHMAN 8 janvier 2016 at 12 h 22 min {C} Mon ami, justement, il ne s’agit pas de positiver au sens scientiste qui réduit tout au principe de réalité réducteur; car le réel est bien plus vaste. En sociologie, il y a le néologisme de « réal » pour l’exprimer. C’est ce réel que je vise; or, il n’est pas dans l’apparent, le visible, mais dans l’inapparent, l’invisible. Par exemple, tout ce qui nous constitue dans l’inconscient et l’imaginaire. C’est de cela qu’il faut être conscient. Pour prendre un exemple banal — la banalité n’étant pas à négliger dans la vraie sagesse —, voit-on l’air ? Pourtant, il existe bel et bien ! Pareil pour le réel dont je parle. Par ailleurs, il est normal qu’il faut laisser le temps au temps, mais sans jamais cesser d’y travailler; sinon on n’obtiendra rien qui soit conforme à notre pensée qui, ne l’oublions pas, peut agir sur la matière; et c’est scientifiquement prouvé. Bonne réflexion !
News
{C}
Recevoir notre Newsletter
<a href='http://www.kapitalis.com/adserv/www/delivery/ck.php?n=a0aee935&cb=INSERT_RANDOM_NUMBER_HERE' target='_blank'><img src='http://www.kapitalis.com/adserv/www/delivery/avw.php?zoneid=38&cb=INSERT_RANDOM_NUMBER_HERE&n=a0aee935&ct0=INSERT_CLICKURL_HERE' border='0' alt='' /></a>
Kapitalis
Adresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél : (+216)70.935.882
Email: kapitalis.com@gmail.com
info@kapitalis.com
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 12:47

Chères toutes, chers tous,

La réunion du collectif « Nous ne céderons pas » a eu lieu hier soir, avec une bonne participation.

Les orientations suivantes ont été adoptées :

- se donner les moyens d'une pression maximale sur les parlementaires, en particulier à l'échelon local. Eventuellement présence devant les permanences des politiques (possibilité de la création d’un outil informatique permettant l’inscription des personnes prêtes à passer un moment dans ce genre de piquet) ;

- continuer à mobiliser autour de la pétition, en visant la signature de noms un peu connus (personnes issues du showbiz, sportifs...) et celles d’autres organisations l'élargissement des organisations signataires ;

- organiser une mobilisation de rue à Paris et en Province, le 30 janvier ou le 6 février, avec des événements tout le long des week-ends autour de ces dates, et en ne se limitant pas, dans les questions évoquées, à la question de la déchéance de la nationalité. Pour trancher sur la date, la Quadrature du Net a préparé un outil proche de Doodle, destiné à la liste de diffusion du collectif. Le lien est le suivant, sachant qu'il nous faudrait avoir une réponse pour le lundi 11 janvier et que la forme de cette mobilisation n'a pas été décidée (rassemblement ou manifestation ?) https://framadate.org/83bjNmz6wAyzDwth

- étudier la mise en place d’outils (visuels, clips...). Le Syndicat de la magistrature prépare une analyse/explication de ce qu’est l’état d’urgence et ses conséquences, outil qu’il faudra décliner sur plusieurs niveaux (avec notamment pour cible le grand public….) ;

- veiller à utiliser le site http://www.nousnecederonspas.org/ pour communiquer sur l’ensemble des initiatives ; la Quadrature du Net prépare d’ailleurs la mise en place d'une carte de France virtuelle ;

- organiser une prochaine réunion, laquelle est prévue le mercredi 13 janvier, à 19h.

Bon courage à toutes et à tous

Françoise Dumont

Présidente

—————————————

138 rue Marcadet – 75018 Paris

Tél. 01 56 55 51 00 – Fax : 01 42 55 51 21

ldh@ldh-france.orgwww.ldh-france.org

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 12:42

Adressée à Mme Sarra Rejeb PDG de Tunisair et 3 autres

Sauvons l'aéroport de Tozeur-Nefta

Hamza ESSOUNNI France

Lien vers pétition:

https://www.change.org/p/sauvons-l-a%C3%A9roport-de-tozeur-nefta

Lien vers page Facebook de la campagne:

https://www.facebook.com/SauverAeroportTozeurNefta/

Cordialement

Les vols internationaux depuis et vers l'aéroport de Tozeur-Nefta ont été suspendu sans le moindre préavis depuis l'été 2015 !

Les Tunisiens résidents à l'étrangers (TRE) originaires de sud-oeust de la Tunisie (Tozeur,Kebilli et Gafsa) se trouvent obligés de faire une escale à Tunis avant d'arriver à leurs destinations finales : une perte totale de temps et d'argent ! Au lieu de rentrer plusieurs fois par an la plupart se trouve contraint de limiter ses voyages à sa terre natale au minimum nécessaire. Un début de déracinement se dessine dans l'horizon !

Le désagrément subi par les TRE reste néanmoins anecdotique devant le vrai drame que subisse l'économie locale : les hôtels ne cessent de fermer l'un après l'autre et le taux de chômage ne cesse d'augmenter jour après jour créant une situation inédite de pression sociale ,de frustration et de désespérance.

Les quelques sociétés de service innovantes et totalement exportatrices qui se sont installées là bas pensant avoir un lien sûr et fiable avec l'Europe se trouvent soudainement coupées du reste du monde et menacées d'office de faillite.

Bref, c'est l'essor de toute la région qui est mis en danger.

Nous, Tunisiens résidents à l'étranger, Tunisiens originaires des Gouvernorats touchés directement et indirectement par la fermeture de l'aéroport de Tozeur-Nefta, nous proposons les solutions suivantes pour redresser la situation :

  1. Ré-ouvrir en urgence la ligne Paris-Tozeur-Paris d'une façon régulière et hebdomadaire (un départ Vendredi soir de Paris et un retour le Dimanche soir ou Lundi matin; serait l'idéal).
  2. Programmer des vols ponctuels dans les périodes des fêtes et des vacances scolaires à partir des autres aéroports (Nice, Lyon, Rome, etc...).
  3. Ne plus arrêter la desserte de l'aéroport en été, la période où tout le monde voudrait rentrer.
  4. Créer un système de navette qui assure le lien avec les Gouvernorats de Kebili, Gafsa et éventuellement EL Oued en Algérie et permettre, si possible, la réservation en ligne de ces navettes moyennant un surplus.
  5. Mettre en place un plan de communication pour faire connaitre cette destination et attirer les voyageurs et les fidéliser.

Nous comptons sur la mobilisation massive de nos concitoyens en Tunisie et à l'étranger, la réactivité de la direction de Tunisair et l'implication de nos élus locaux et à l'étranger pour changer vers le mieux cette situation.

Vive la Tunisie

Adressée à

Mme Sarra Rejeb PDG de Tunisair

Ministre de transport Mahmoud Ben Romdhane

Mrs et Mmes les députés de Tozeur

et 1 autre

Mrs et Mmes les députés de France 1 et 2

Sauvons l'aéroport de Tozeur-Nefta

Hamza ESSOUNNI a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 175 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.

Lancer une pétition

Mises à jour

Hamza ESSOUNNI a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 175 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.

Lancer une pétition

Mises à jour

  1. il y a 2 semaines Mise à jour sur la pétition Notre campagne a désormais un slogan "Ouvrez l'aéroport" Aujourd'hui, jour pour jour,se déclencha la première étincelle de la révolution Tunisienne pour réclamer justice sociale,emploi et dignité. La fermeture de l'aéroport produit exactement l'effet inverse : chômage,isolement et...
  2. il y a 3 semaines Mise à jour sur la pétition Bravo! On a franchi le seuil de 100 signatures. Bravo ! Vous étiez les 100 premiers à avoir accepté de signer la pétition. Un petit pas vers la victoire,mais il nous reste du chemin à faire....une centaine de signatures n'est hélas pas assez pour faire pression ni auprès de la direction...
  3. il y a 3 semaines 100 soutiens
  4. il y a 3 semaines Mise à jour sur la pétition Notre page Facebook Bravo à tout le monde ! Grâce à votre soutien,on va pouvoir continuer à faire tout ce qu'on peut pour que notre aéroport soit de nouveau ouvert. Je commence donc par crée une page facebook pour que tout le monde...
  5. il y a 3 semaines 50 soutiens
  6. il y a 3 semaines Hamza ESSOUNNI a lancé cette pétition

Soutiens

Commentaires les plus populaires

Monsieur,

Je signe parce que, en tant que Tunisien Résidents à l'Etranger et originaire de la région, je me sens indigné par ces décisions. Ces décision qui signent le suicide de la Tozeur ainsi que l'ensemble des villes de la région, quant au niveau économique que social. Tunisair est une entreprise nationale, tout citoyen tunisien a le droit de jouir des services qu'offre Tunisiair, y compris les tunisiens des régions du sud, longtemps lésés.
Merci de tenir compte de cet appel, celui de revoir ces décisions et de maintenir, voir renforcer, les vols de/vers l'aéroport Tozeur/Nafta.

Cor
dialement.

Saber OMRANI, France

il y a 3 semaines

4

Signaler

je signe cette pétition parce que je trouve que c'est pas normal pour quelqu’un qui est originaire deTozeur ou à alentour et qui souhaite prendre l'avion il traverse toute la tunisie pour aller à Carthage ou un autre aéroport tandis qu’on en a un dans la région.
personnellement j'ai annulé mes vacances parce que j'en ai marre de faire 500 Km pour arriver à Nefta avec un bébé aux bras et en plus je perds a chaque fois 2 jours allez/retour
.

Mohamed Hedi BEN TAHAR, France

il y a 3 semaines

3

Signaler

C est difficile d atterir a Tunis puis se taper 500km pour arriver a Tozeur avec des enfants en bas age.
Quand on part pour 8 jours , il faut enlever 2 jours pour la route c est pas norma
l.

Fayssal ZAARA, France

il y a 3 semaines

2

il y a 2 semaines

Mise à jour sur la pétition

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 12:37
السعودية: تجلد المدونين وتعدم المعارضين
أقدمت السلطات السعودية على تنفيذ حكم الإعدام في حق المعارض السياسي ورجل الدين الشيعي نمر باقر النمر مع 46 شخصا، معظمهم من المشتبه في انتمائهم إلى تنظيم القاعدة.
وقد اتهمت السلطات الشيخ النمر بالخروج "عن طاعة ولي الأمر وإثارة الفتنة" وبث "خطاب يهدد وحدة المجتمع السعودي" وذلك اثر تأييده المطلق للحركة الاحتجاجية التي انطلقت في المنطقة الشرقية للمملكة سنة 2011 والتي رفعت شعار "إنهاء واقع التهميش."
إن الجمعيات والمنظمات الممضية أسفله:
-تندد بحملة الإعدامات المرعبة التي افتتحت بها المملكة سنة 2016 والتي جاءت اثر محاكمات لم تتوفر فيها الشفافية والعدل ومبادئ المحاكمة العادلة، وذلك بشهادة كل الملاحظين والمراقبين،
- تؤكد أن إعدام السيد النمر هو تصفية حسابات سياسية استعملت خلالها "مقاومة الإرهاب" كذريعة،
-تدعو إلى عدم الانجرار وراء الخطابات الطائفية التي تروج لها بعض الأنظمة والرموز الدينية في المنطقة
- تطالب الحكومة التونسية التي يجب أن تحمل مبادئ ثورة الحرية والكرامة وحقوق الإنسان بأن لا تصمت تجاه الانتهاكات المتتالية التي ترتكب في المملكة العربية السعودية
كما تطالب المجتمع الدولي بتحمل مسؤولياته التاريخية عبر اتخاذ مواقف حازمة تجاه نظام ما انفك يعتدي على أدنى مبادئ حقوق الإنسان باحتقاره للمرأة ورفضه حقها في المواطنة وجلد المدونين وإعدام المعارضين وضرب الحريات العامة والخاصة.
-الرابطة التونسية للدفاع عن حقوق الإنسان
اللجنة من اجل احترام الحريات وحقوق الإنسان في تونس
النقابة الوطنية للصحفيين التونسيين -
- جمعية يقظة من اجل الديمقراطية والدولة المدنية
- الجمعية التونسية للنساء الديمقراطيات
- المنتدى التونسي للحقوق الاقتصادية والاجتماعية
-Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives FTCR
-Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens UTIT
-Association Démocratiques des Tunisiens en France - ADTF
-Réseau Euro-Maghrébin Citoyenneté et Culture REMCC
-Collectif des Femmes Tunisiennes France
-Le Pont de Genève
-Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie - Bruxelles
-Association des Tunisiens en France ATF

- C.I.T.i.I. (Comitato Immigrati Tunisini in Italia)

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 12:24

L' association des Tunisiens en France en Aquitaine organise son assemblée générale élective

Le dimanche 17 janvier a 15h a homage 47 rue bouquiére a bordeaux.

Ordre du jour

Rapport moral

Rapport financier

Election du conseil d'administration.

Nous vous invitons cordialement a y participer. Ça sera l'occasion de degager des idees d'actions pour l'avenir.

Le Président

Mohamed Ben Khaled

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 12:16


Orange: l'année 2016 commence bien pour la campagne BDS en France
La Campagne BDS France, le 6 janvier 20
16

Un article du journal israélien Haaretz publié le 3 janvier révèle que le groupe Orange va mettre fin à son accord avec la société israélienne Partner Communications dès le mois prochain. Ainsi il aura fallu six ans à la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions pour faire plier Orange et convaincre sa direction de couper les liens avec une entreprise complice de la colonisation brutale et des crimes de l'Etat israélien.

En effet, c'est en 2010 qu'une organisation israélo-palestinienne, Who Profits, signale la présence d'Orange dans les colonies israéliennes et la fourniture de services réservés exclusivement aux colons et aux soldats israéliens d'occupation. La Campagne BDS France est alors alertée, et elle interpelle les syndicats de France Télécoms, leur demandant de prendre position contre cette présence en parfaite contradiction avec la charte éthique de l'entreprise. En 2011, c'est donc SUD PTT qui porte d'abord la contestation au sein de l'entreprise, très vite rejointe par la CGT. Malgré cela, Orange renouvelle son contrat avec l'entreprise israélienne Partner Communications en mai 2011.

En 2012, l'AFPS, Association France Palestine Solidarité, lance une grande pétition citoyenne pour faire pression sur Orange, et une action commune est organisée entre la Campagne BDS France, l'AFPS, SUD PTT et la CGT lors de l'Assemblée Générale du groupe en juin 2012. La campagne, avec la participation du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens (CNPJDPI), prend alors deux formes : d'une part, des actions citoyennes devant les agences Orange dans toute la France, actions d'information et de collectes de signatures via une pétition par cartes postales adressées à la direction d'Orange; d'autre part, des initiatives directement auprès de la direction d'Orange, du gouvernement français et du ministère palestinien des télécommunications. A l'occasion du Forum Social Mondial de Tunis en 2013, les cartes postales sont traduites en arabe et la campagne est étendue à la Tunisie, mais aussi à l'Espagne, grâce à la coordination de la campagne BDS en Palestine. La campagne se diffuse sur Facebook et Twitter, mais aussi dans la presse généraliste.

En 2015, le site d'information Electronic Intifada révèle que, lors de l'attaque israélienne meurtrière sur Gaza de l'été 2014, Partner Orange a sponsorisé deux unités de combat et fournit des services gratuits, des générateurs, des chargeurs et des tablettes aux soldats, ternissant encore un peu plus l'image de l'entreprise. La stupeur est de rigueur, et se renforce avec la publication du rapport "Les liaisons dangereuses d'Orange", un réquisitoire rédigé par les associations françaises de protection des droits humains dans le monde dont le CCFD, la FIDH, la LDH, et l'association palestinienne Al-Haq.

La campagne est alors étendue au Maroc, mais surtout à l'Egypte, un pays clé dans la stratégie d'Orange qui souhaite y renommer sa filiale Mobinil (30 millions d'abonnés) en "Orange Egypte". Un communiqué commun est publié entre BDS France et BDS Egypte: c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Stéphane Richard, le président d'Orange, annonce alors son intention de retirer sa marque du marché israélien de téléphonie mobile. La machine est lancée et ses dénégations n'y feront rien: huit mois plus tard, plus aucun téléphone portable en Israël ne mentionnera la marque Orange. Cette défaite est particulièrement cuisante pour Haim Saban, principal investisseur de Partner Communications, qui avait déclaré la guerre à la campagne BDS.

Bien-sûr nous resterons vigilants jusqu'à la rupture définitive de l'accord d'Orange avec Partner Communications, et nous continuerons inlassablement de dénoncer les investissements, même réduits, qu'Orange maintient en Israël. Bien sûr, pour les Palestiniens, la colonisation continue et Partner Communications maintient ses 200 antennes relais et installations téléphoniques illégales, l'occupation israélienne continue à tuer plus d'un Palestinien par jour en moyenne, Gaza vit toujours sous un blocus insupportable et la moitié des Palestiniens du monde sont toujours empêchés de rentrer chez eux. Mais aujourd'hui, il y a deux raisons de se féliciter. D'une part, grâce aux pressions coordonnées de la campagne BDS dans le monde entier, l'entreprise française Orange ne participera plus aux exactions de Partner Communications dans les colonies israéliennes. Et d'autre part, il s'agit d'une nouvelle leçon pour les investisseurs étrangers qui doivent comprendre qu'ils ne peuvent désormais plus impunément tirer profit d'une des dernières situations coloniales dans le monde.

A l'aube d'une nouvelle année, ce retrait d'Orange des colonies ne fait que s'ajouter à une longue série de victoires (Veolia, G4S, mais aussi sur le terrain du boycott culturel et universitaire) qui augurent du succès d'une campagne qui contribuera inévitablement, tôt ou tard, à libérer les Palestiniens de leur condition de servitude sur leur propre terre.
======================================================
Orange: 2016 gets off to a good start for the BDS France Campaign
BDS France Campaign, 6 January 2016

An article published on 3 January in the Israeli newspaper Haaretz revealed the news that the French telecom group Orange will next month put an end to its agreement with the Israeli company Partner Communications. Six years of campaigning by the Boycott-Divestment-Sanctions movement have made Orange yield and convinced its leadership to break the links with a company complicit in the brutal colonisation and crimes of the Israeli State.

It was in 2010 that an Israeli-Palestinian organisation, Who Profits, reported that Orange was present in the Israeli colonies and was providing services exclusively to the settlers and occupation soldiers. The BDS France Campaign responded to this alert by contacting the France Telecom unions, asking them to take a stand against such a presence which flew in the face of the company's charter of ethics. In 2011 SUD PTT was the first union to express its opposition within the company and was rapidly joined by the CGT, a major confederation of French trade unions. Nevertheless, in May 2011 Orange renewed its contract with Partner Communications.

In 2012, the France-Palestine Solidarity Association (AFPS) launched a wide petition to put pressure on Orange, and a joint action was organised by the BDS France Campaign, AFPS, SUD PTT and the CGT during the annual meeting of the Orange group in June 2012. The campaigning, with the participation of the National Collective for a Just and Lasting Peace between Palestinians and Israelis (CNPJDPI), was subsequently carried out in two ways: on the one hand, with citizen protests in front of Orange branches all over France, and actions to inform the public and collect signatures via a petition in the form of postcards addressed to the Orange management; on the other hand, direct approaches were made to the Orange management, the French government and the Palestinian minister for telecommunications. The postcards were translated into Arabic during the World Social Forum in Tunis in 2013 and the campaign spread to Tunisia and also to Spain, thanks to the BDS campaign coordination in Palestine. The campaign was publicised on Facebook and Twitter and also in the mainstream press.

In 2015, an exposé by the Electronic Intifada information website tarnished the company's image even further: during the murderous Israeli attack on Gaza in the summer of 2014, Partner Orange had sponsored two combat units and provided free services to the military in the form of generators, chargers and iPads. The astonishment at that news was further reinforced by the publication of the report “Orange's dangerous liaisons”, a charge-sheet drawn up by associations for the protection of human rights, including the International Federation for Human Rights, the French League of Human Rights and the Catholic Committee Against Hunger and for Development, together with the Palestinian association Al-Haq.

The campaign then spread to Morocco and above all to Egypt, a key country in Orange's strategic plan, which aimed to rename its subsidiary Mobinil, with its 30 million subscribers, as “Orange Egypt”. A joint press release was issued by BDS France and BDS Egypt, and that was the final straw. Stéphane Richard, president of Orange, subsequently announced his intention to withdraw the brand from the Israeli mobile-telephone market. The ball was rolling and his denials changed nothing: now eight months later, no portable telephone in Israel will have any mention of the Orange brand. This is a particularly crushing defeat for Haim Saban, a major investor in Partner Communications, who had declared war on the BDS campaign.

Of course, we will remain vigilant until the Orange-Partner Communications agreement has been definitively broken, and we will go on tirelessly denouncing the investments, even though reduced, that Orange still maintains in Israel. And of course, for the Palestinians the colonisation goes on apace and Partner Communications still has its 200 cell towers and telephone installations, all of them illegal, the Israeli occupation continues to kill at least one Palestinian per day, Gaza is still living under an unbearable blockade, and half of the world's Palestinians are still being prevented from returning home. But today there are two reasons for celebration: firstly because, thanks to the coordinated pressure from the BDS campaign around the world, the French company Orange will no longer participate in Partner Communications' abuses in the Israeli colonies. Secondly, this is a lesson for foreign investors who have to understand that it is no longer risk-free to profit from one of the last colonial situations existing in the world today.

As a new year begins, Orange's withdrawal from the colonies can be added to a long series of victories – Veolia, GS4, and many in the sphere of the cultural and academic boycott – which bodes well for a campaign that will inevitably, sooner or later, help to free the Palestinians from their state of servitude on their own land.

--
=====================================================
Liste de travail de la campagne BDS France
Pour écrire : bds-france@googlegroups.com
(merci d'envoyer peu de messages - pas de hors sujet svp)
---
Vous recevez ce message, car vous êtes abonné au groupe Google Groupes BDS-France.
Pour vous désabonner de ce groupe et ne plus recevoir d'e-mails le concernant, envoyez un e-mail à l'adresse bds-france+unsubscribe@googlegroups.com.
Pour plus d'options, visitez le site https://groups.google.com/d/optout .



--
Archive: http://openfsm.net/[…]/1452194952579
To unsubscribe send an email with subject "unsubscribe" to ensemble-faldi-fsm@lists.openfsm.net. Please contact ensemble-faldi-fsm-manager@lists.openfsm.net for questions.

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 12:14

Bonne et heureuse année 2016



Au nom du Conseil National de l'ATF et en mon nom personnel, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2016, pleine de joie et de réussite et la santé et la paix à vous, à vos familles et et à vos proches.

J'espère que cette année soit l'année du respect des libertés démocratiques de la défaite des terrorismes, du recul du racisme et le respects es Libertés démocratiques et la paix dans le monde et en particulier dans les pays arabes et africains victimes des guerres, des spoliations économiques et du néocolonial
isme.


P/° Le Conseil National de l'ATF
Le Président de l"ATF
Mohamed-Lakhdar EL
LALA

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 11:23

138 rue Marcadet – 75018 Paris

Tél. 01 56 55 51 07 – Fax : 01 42 55 51 21

ldh@ldh-france.orgwww.ldh-france.org

Communiqué commun

Paris, le 29 décembre 2015

Pétition « Pour nous, c’est définitivement non ! »

Ainsi le président de la République a décidé de modifier la Constitution dans le pire sens qui soit. Nous appelons les citoyens et les citoyennes à manifester d’ores et déjà leur opposition à ces projets en signant la pétition suivante :

« Pour nous, c’est définitivement non !

Non au projet de déchéance de la nationalité, non à une démocratie sous état d’urgence, non à une réforme constitutionnelle imposée sans débat, en exploitant l'effroi légitime suscité par les attentats.

Nous n’acceptons pas la gouvernance de la peur, celle qui n’offre aucune sécurité mais qui assurément permet de violer nos principes les plus essentiels.

Notre rejet est absolu. Nous appelons tous ceux et celles qui partagent une autre idée de la France à le manifester. »

A l’initiative de :

AFD International, Agir pour le changement démocratique en Algérie (Acda), Altertour, Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (Acort), Association démocratique des Tunisiens en France (ADTF), Association femmes solidaires comité Saint-Denis, Association France Palestine solidarité (AFPS), Association des Marocains en France (AMF), Association pour la reconnaissance des droits et libertés aux femmes musulmanes (ARDLFM), Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF), Association des Tunisiens en France (ATF), Association des universitaires pour le respect du droit international en Palestine (Aurdip), Attac, Cadac, Cedetim, CGT Police Paris, Centre islamique Philippe Grenier (CIPG), Cercle Condorcet de Paris, Collectif BDS Saint-Etienne, Collectif CGT Insertion-Probation (UGFF-CGT), Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Collectif féministes pour l’égalité, Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP), Collectif Mémorial 98, Collectif national des Faucheurs volontaires, Collectif national pour les droits des femmes (CNDF), Collectif Stop le contrôle au faciès, Comité pour le développement et le patrimoine (CDP), Commission islam et laïcité, Conseil national des associations familiales laïques (Cnafal), Confédération générale du travail (CGT), Coordination de l’action non-violente de l’Arche (Canva), Coordination contre le racisme et l'islamophobie (CRI), Droit solidarité, Emmaüs international, Espace franco-algérien, Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH), Fédération nationale de la Libre pensée, Fédération des Tunisiens citoyens des deux rives (FTCR), Femmes égalité, Filles et fils de la République (FFR), Fondation Copernic, Halte OPGM07, Ipam, Justice et libertés Strasbourg , La Cimade, Le Gisti, Le Mouvement de la paix, Liberpensula Frakcio de Sat, Ligue des droits de l’Homme, Mamans toutes égales (MTE), Minga-agir ensemble pour une économie équitable, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), Osez le féminisme !, Planning familial, Powerfoule, Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’Homme (RaidH), Réseaux citoyens Saint-Etienne, Réseau éducation sans frontières (RESF), Revue Inprecor, Revue Regard, Romeurope 94, Syndicat des avocats de France (Saf), Syndicat de la magistrature (SM), Syndicat national des journalistes (SNJ), SNJ-CGT, SNPES-PJJ/FSU, Solidaires étudiant-e-s, Union générale des fédérations de fonctionnaires CGT (UGFF-CGT), Union juive française pour la paix (UJFP), Unef, Union syndicale de la psychiatrie (USP), Union syndicale solidaires.

Les signatures sont recueillies à l’adresse suivante :

ATF-Haute Savoie

Espace Farabi

"Jasmin solidarité Aix en Provence Marseille

ATF-Haute Garonne

Association ALIF’S

ATF-34

ATF-Bouches du Rhône

Méditerranée culture solidarité

Association IDEAL

ATF-Aquitaine

AST

IDEAL-92

ATF-Nord

ATF-Charente

ATf-Var

  1. http://www.nousnecederonspas.org/petition/
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 11:19

اللجنة من اجل احترام الحريات وحقوق الإنسان في تونس

C.R.L.D.H. Tunisie

Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie

The Committee for the Respect of Liberties and Human Rights in Tunisia

Membre du Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme

21ter rue Voltaire – FR-75011 PARIS -

crldht@gmail.com

____________________________________________________________________

انها اوقات عصيبة للمهاجرين واللاجئين ومزدوجي الجنسية

انهم المنبوذون والمطاردون من كل الحكومات ، شاءت العولمة المتوحشة ان نراهم على الحدود، يواجهون كل المخاطر مجازفين بحياتهم ، تتقاذف قواربهم ، قوارب الموت، امواج البحر العاتية . غايتهم ؟ البحث عن حياة افضل بعيدا عن جحيم البؤس والفقر والحروب.

في واقع الاوضاع الحالية ، التي تتسم بتصاعد الارهاب بشكله الجهادي البشع، في الشرق الاوسط ، كما في اوروبا ، وغيرها من الأماكن، صار المهاجرون كبش الفداء لحكومات باتت عاجزة عن مواجهة العمليات الارهابية الوحشية.

في فرنسا ، مثلا، قررت الحكومة الاشتراكية التصويت على تنقيح للدستور يسمح بإسقاط الجنسية الفرنسية وذلك بتعلة مواجهة الارهاب ، وهو اجراء موجه ضد مزدوجي الجنسية أي المسلمين وأبناء المهاجرين وكل العرب الذين يعيشون في فرنسا، اجراء يعيد النظر في المبادئ العامة التي أسست عليها "بلد حقوق الإنسان" ، البلد الذي رفع شعار الحرية والمساواة والإخوة، ولكن في المقابل ، يواجه مشروع الحكومة انتقادات حادة من قبل الحقوقيين والمثقفين ونشطاء المجتمع المدني عامة.

على الجانب الاخر من المتوسط ، في بلادنا، التي تخطو نحو ارساء الديمقراطية والحرية وحقوق الانسان ، تطل احيانا العنصرية برأسها الخبيث ولن تفيد في شئ المحاولات اليائسة للتستر عليها او تجاهلها.

فبالإضافة الى ما نراه يوميا من تحرش ومضايقات وتحقير تجاه المواطنين و المواطنات السود ، اصبحنا نتعايش مع اعتداءات متكررة ضد الافارقة الصحراويين الذين يعيشون بيننا.

وإذ نثمّن الحملات الهادفة الى الغاء قوانين تسلط على شبابنا اجراءات امنية وقضائية في غاية التعسف، مثل قانون 52 لسنة 1992، أو الفصل 230 من المجلة الجزائية ، فإننا نرى ان الوقت قد حان أيضا لسن قانون يجرّم العنصرية وكل اشكال ألتمييز حيث نعتقد جازمين ان الانتقال الديمقراطي السليم هو، في احدى ركائزه، مواجهة "منظومة اخلاقوية" عفا عليها الدهر.

-------------------------------------------------------------------

Sale temps pour les migrants, les réfugiés, les binationaux…

Ils sont les mal-aimés de tous les Etats… Le monde mondialisé est ainsi fait qu’on les retrouve sur toutes les frontières, sur les radeaux de la Méduse, en Méditerranée et ailleurs, bravant les pires dangers, risquant souvent leur vie…. Toujours à la recherche d’une vie meilleure loin de chez eux, chassés par la misère ou la guerre

.

Dans le contexte actuel, marquée par la prolifération du terrorisme dans sa version jihadiste, au Moyen Orient, en Europe et chez nous… les migrants sont les boucs émissaires des gouvernements impuissants face aux attentats barbares.

En France, le gouvernement socialiste est décidé à faire voter un amendement de la Constitution afin de permettre la déchéance de la nationalité comme un moyen de lutte contre le terrorisme. Ce sont les doubles nationaux qui sont ciblés par cette procédure, autant dire les musulmans, les enfants de migrants et autres Arabes de France... L’affleurement dans la loi fondamentale du « pays des droits de l’Homme » d’un racisme d’Etat jusque-là honteux est dénoncé par beaucoup des juristes, des intellectuels et par toutes les associations civiques.

De ce côté-ci de la Méditerranée également, le racisme pointe de plus en plus son nez. Et les tentatives misérables pour le minimiser ou l’occulter n’y feront rien… Outre le racisme ordinaire, sous forme de vexations et d’humiliations quotidiennes en particulier contre les citoyens à la peau noire, on assiste régulièrement à des violences racistes notamment contre des migrants subsahariens résidant dans notre pays…

Alors que des campagnes s’organisent pour l’abrogation des lois scélérates, comme la loi 52-92 ou l’article 230 du Code pénal, qui perpétuent des pratiques policières et judiciaires insupportables contre les jeunes, il est grand temps qu’une loi contre le racisme et toutes les formes de discrimination soit mise en place. La transition c’est aussi la lutte contre « un ordre moral » d’un autre âge.

Tunis – Paris le 30 Décembre 2015

CHERBIB Mouhieddine

0033650520416

Partager cet article
Repost0