Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Adresse : ATF, 5 rue Louis Blanc, 75010 Paris 

Tél. : 01.45.96.04.06, 

Fax. : 01.45.96.03.97,

Recherche

Liens

16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 13:03

Tunisie : Saisie d'un parchemin rare de la Torah datant du 15ème siècle

publié le 11/03/2017 10:56

 

La brigade anticriminelle de la Garde nationale de Ben Arous a démantelé, hier vendredi 10 mars 2017, un réseau international de trafic du patrimoine qui tentait d'acheter puis de revendre un manuscrit de la Torah en hébreu datant du 15ème siècle.

 

Les experts de l'Institut national du patrimoine qui ont authentifié le rouleau en cuir de veau qui fait une longueur de 37 mètres sur une largeur de 47 centimètres, ont attesté de la rareté et de la valeur inestimable de la pièce en question. Selon le chef de la brigade anticriminelle, il s'agirait même du plus long parchemin hébraïque au monde.

 

Les experts en langue hébraïque ont, pour leur part, indiqué que les inscriptions en hébreu, écrites par des scribes, étaient relatives au chiffre zéro dans son ancienne version avant l'avènement du zéro contemporain que nous utilisons aujourd'hui.

Une découverte archéologique majeure qui donne des détails sur l'histoire scientifique du judaïsme ancien.

 

K.H

 
 
Repost 0
Published by atf-federation - dans Echos de Tunisie
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 12:58

Tunisie – Découverte paléontologique majeure à Nefta

publié le 15/03/2017 16:15

Un communiqué publié par le ministère des Affaires culturelles, ce mercredi 15 mars 2017, fait état d’une découverte archéologique d’envergure dans la région du Chott El Jerid à Nefta. Des outils de l’âge de pierre et des ossements de gros animaux tels que le rhinocéros, le zèbre, les bovidés, les carnivores et l’autruche ont été découverts.

 

Leurs dates remonteraient entre 80 et 100 mille ans av.J.-C. Les fouilles qui ont été menées par un groupe d’archéologues de l’Institut national du patrimoine (INP), des chercheurs des Universités d’Oxford et de Londres ainsi que de l’université de Sousse suggèrent également que la région de Nefta était autrefois un lac et qu’il y avait une activité humaine intense. La découverte signifie également que l’Homo sapiens a peuplé cette région en utilisant les lacs comme zone de rassemblement avant de se disperser à travers l’Afrique.

 

A cette occasion, un point presse a été organisé sur les lieux de la découverte hier, mardi 14 mars 2017. Des représentants du ministère des affaires culturelles et de la Chambre de développement du tourisme oasien et saharien (CDTOS) de Tozeur y ont assisté et ont mis en valeur l’impact de cette découverte sur notre héritage national. Nabiha Aouadi, la co-directrice du projet, a ainsi déclaré que « La découverte de cette concentration d’espèces humaines représente un écosystème subsaharien et de savane qui est très différent de celui qui existe aujourd’hui». Elle a également ajouté que les pierres éparses et les os d’animaux découverts prouvent que des humains chassaient dans la région.

 

K.H

 
Repost 0
Published by atf-federation - dans Echos de Tunisie
commenter cet article
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 18:21

المرصد المغاربي للهجرة

التقرير الشهري حول ظاهرة "الحرقة" في تونس - جانفي 2017 -

 

تقديم

مازال البحرُ المتوسط قبلة الهاربين من جحيم الحروب و من الازمات الاقتصادية والاجتماعية التي تعصف بدول المنطقة. ورغم انخفاض عدد الواصلين الى أوروبا خلال سنة 2016 الى 364000 مقابل 1015807 خلال سنة 2015 مقابل ارتفاع عدد الضحايا الى 4742 خلال سنة 2016 وقد توجّه منهم 181000 نحو السواحل الإيطالية بارتفاع يقدّر ب 20 في المائة مقارنة بسنة 2015.

أما في تونس وخلال سنة 2016 فقد أحبطت السلطات التونسية 113 محاولة "حرقة" بمجموع 1103 مجتازا قابل 75 محاولة سنة 2015 و 87 سنة 2014 فيما أعلنت البحرية الإيطالية إيقاف 541 قادما من تونس في عمليات "حرقة" .

 

 

مرصد الهجرة

أطلق المنتدى التونسي للحقوق الاقتصادية والاجتماعية ومنتدى بدائل المغرب منذ شهر جانفي 2017 النواة الأولى للمرصد المغاربي للهجرة وهو هيكل يعنى بالرصد و التحليل لكل قضايا الهجرة واللجوء في المنطقة المغاربية وافريقيا جنوب الصحراء والبحر الأبيض المتوسط. سيقع دعم المرصد تدريجيا بخبراء ومختصين مع توسيع مجال عمله بالشراكة مع الجمعيات ومراكز البحث والمخابر العلمية المختصة و سيعمل على اصدار تقارير شهرية وسنوية وبحوث ميدانية وتنظيم لقاءات وندوات حول ظاهرة "الحرقة" وكل ماله علاقة بالهجرة. وينطلق أوليا في اصدار تقارير حول "الحرقة" في تونس.

منهجية الرصد

يعتمد "مرصد الهجرة" التابع للمنتدى التونسي للحقوق الاقتصادية والاجتماعية في رصده لعمليات الهجرة غير النظامية على بلاغات وزارة الداخلية وما ينشر في الصحافة الوطنية حول الموضوع وما يتم جمعه من معطيات ميدانيا.

لا تشمل مبدئيا عمليات الرصد عمليات الاجتياز البري والتي يكون هدفها خاصة "الحرقة" عبر الأراضي الليبية لصعوبة التحقق من الهدف.

ظاهرة "الحرقة" خلال شهر جانفي 2017

خلال شهر جانفي ارتفع عدد التونسيين الذين تم ضبطهم على الحدود من طرف الحرس البحري من 37 شخصا سنة 2015 الى 87 شخصا سنة 2017 حسب المعلومات التي قام بجمعها المنتدى التونسي للحقوق الاقتصادية والاجتماعية و هو ما يمثل ارتفاعا بنسبة 135%.

 

وقد سجلت ولاية نابل وولاية بنزرت أعلى نسب العبور كما يبين الرسم التوضيحي أدناه ولعل الموقع الجغرافي كان السبب الرئيسي حيث تتمتع المنطقتان بطول شريطهما الساحل اضافة الى قرب سواحلهما من الدولة الايطالية.

 

استنتاجات عامة

  • نسبة الهجرة غير النظامية عند النساء تظل متواضعة حيث لا تتجاوز 1% وذلك لأسباب ثقافية واجتماعية بالأساس رغم ارتفاع الرغبة في الهجرة لدى الاناث حسب الدراسة التي أصدرها مؤخرا المنتدى التونسي للحقوق الاقتصادية والاجتماعية
  • بصفة عامة ينحدر أغلب المهاجرين غير نظاميين من أحياء شعبية في المدن الكبرى أو من المناطق الداخلية ولعل أوضاعهم الاجتماعية والاقتصادية المتدهورة تمثل دافعا أساسيا للهجرة إضافة الى ارتفاع حجم الإحباط لدى الفئة الشابة.
  • الرصد شمل 7 عمليات "حرقة" تمّ منعها ضمت 87 شخصا من كافة أنحاء الجمهورية، 34% منهم ينحدرون من الأحياء الشعبية بتونس العاصمة.
  • الصعوبات في تجميع المعطيات التفصيلية حول المعطيات الخاصة ب"الحارقين" من حيث الجنس والسن و الجهة التي ينتمون اليها والمستوى التعليمي وبقية المعطيات الاقتصادية والاجتماعية تجعل عملية التحليل صعبة إضافة الى شح المعلومات حول الوسائل المستعملة والتكلفة والوسطاء وهي معطيات تسهّل مقاربة اكثر تفصيلية للظاهرة.
  • يفضّل عادة الشباب المنحدر من الاحياء الشعبية حول العاصمة عمليات الحرقة انطلاقا من شواطئ بنزرت ونابل لأسباب جغرافية ومادية ولطبيعة نشاط الوسطاء الذين ينتشرون في كل منطقة في حين يعتمد الحارقون من المناطق الداخلية على شواطئ مدنين وصفاقس والمنستير والمهدية.
  • انطلاقا من العمل الميداني يمكن بناء فرضية ان كل عملية "حرقة" يقع احباطها تقابلها ثلاث عمليات "حرقة" ناجحة استنادا الى الشهادات الميدانية التي وقع تجميعها والتي تتضمن معطيات حول التكلفة والوسيلة المستعملة والتي تجعل الشباب التونسي يفضل الوسيلة الأكثر أمنا بصرف النظر عن التكلفة.
Repost 0
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 12:23


Tunisie – Un communiqué sous forme de déclaration d’hostilité de l’UGTT

 
 
 
 

La centrale syndicale a publié, ce dimanche, un communiqué, à l’issue de la réunion marathon qu’elle a tenue suite au remaniement ministériel opéré, hier, par Youssef Chahed.

Le communiqué indique :

1-      Le syndicat n’a nullement été contacté ni avisé des préparatifs du remaniement, ce qui dénote d’une volonté évidente du gouvernement d’outrepasser et de réduire à néant l’accord de Carthage.

2-      Assure que ce remaniement est partiel et ne reflète en rien une éventuelle évaluation du travail du gouvernement et ne répond pas aux problèmes du travail du gouvernement comme le blocage de ses services et l’incompétence de certains ministère malgré leur importance et leur lien étroit avec les intérêts du citoyen. En ajoutant que ce remaniement répond à des transactions politiques ne tenant pas en compte l’intérêt de la Nation.

3-      Considère que la nomination d’un homme d’affaires à la tête du ministère des affaires sociales, est une manœuvre de défi envers les agents de la fonction publique, et une étape en vue d’attaquer leurs acquis, et un témoin de la volonté de privatisation des services publics, pour se conformer aux exigences du FMI.

4-      Considère que ce remaniement a pour but de faire diversion pour occulter ce qui  se prépare comme mesures impopulaires, comme la vente des banques publiques, de Tunisair et d’autres biens de l’Etat dans les secteurs de l’eau, de l’électricité, de la santé…

5-      L’UGTT fait endosser au gouvernement et aux partis la responsabilité de tout ce qui va survenir comme conséquences « gravissimes » de leurs décisions unilatérales.

6-      Le syndicat appelle les citoyens et les syndicalistes à la mobilisation pour défendre le pays et le syndicat, et faire face aux tentatives de verser dans le chaos et les tueries.

Repost 0
Published by atf-federation
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 12:35

Projection-débat du film "Au- delà de la haine"

 
  • Collèges
  • Lycées
  • Universités
  • Autres publics
 
  • Projection de films / documentaires

Un film documentaire réalisé par Olivier MEYROU.

Ce film a comme point de départ un crime gratuit et odieux qui est survenu à Reims le 13/09/2002.

Il explore la dimension humaine du processus judiciaire, un bon support pour aborder le thème des discriminations, du respect des droits de la personne et de la tolérance.

Le débat sera animé par:

Mme Abir GHALI & M. Adel GHEZALA

Durée du film: 1h26

Nom de la structure / du porteur de projet
Association des Tunisiens en France et Centre d'animation la grange aux Belles
Nom et prénom du porteur de projet
Abir GHALI
Coordonnées du porteur de projet
tél: 0145960406; Mail: atf.bn@wanadoo.fr
Url du projet/site web/réseaux sociaux
Site http://www.atf-federation.org ; page face book de l'Association des tunisiens en France
, Lutte contre les discriminations
 

A propos du lieu

6, rue Boy Zelenski, 75010, Paris
Repost 0
Published by atf-federation - dans Lutte contre le racisme
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 12:03

"Azur et Asmar"

Projection-débat du film "Azur et Asmar"

 
  • Ecoles élémentaires
 
  • Projection de films / documentaires

Un film d'animation pour les enfants à partir de CE1,

réalisé par Michel OCELOT. C'est un conte plein d'humour qui offre

de nombreuses pistes d'exploitation à tous les niveaux aussi bien sur

la civilisation arabe que sur l'acceptation des différences culturelles

et religieuses.

Durée du film: 1h39

Nom de la structure / du porteur de projet
Association des Tunisiens en France et Espace Parentalité CRL 10
Nom et prénom du porteur de projet
GHALI Abir
Coordonnées du porteur de projet
tél: 0145960406; Mail: atf.bn@wanadoo.fr
Url du projet/site web/réseaux sociaux
Site http://www.atf-federation.org / page face book Association des Tunisiens
en France
, Lutte contre le racisme
 
Repost 0
Published by atf-federation - dans Lutte contre le racisme
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 11:38

Camps de réfugiés : Merkel en Tunisie pour tenter de faire «plier» le gouvernement 

Copyright © 2014 EspaceManager - Dev: HugeLink

 
  •  
  •  
  •  
Camps de réfugiés : Merkel en Tunisie pour tenter de faire « plier » le gouvernement

 

Deux semaines après la visite du Chef du gouvernement Youssef Chahed à Berlin, la Chancelière allemande Angela Merkel est attendue à Tunis pour le 3 mars prochain. Selon certains observateurs, elle a du mal à accepter le refus de la Tunisie  l’installation de camps sur son territoire pour accueillir des réfugiés de toutes les nationalités indésirables en Allemagne. Critiquée dans son pays pour la gestion du dossier de réfugiés et mise en difficulté à l’approche des élections, elle veut trouver au plus vite une solution à ce problème épineux.

Après le report de sa visite en Algérie initialement prévue pour le 20 février courant en raison d’une « bronchite aigue » du président Abdelaziz Bouteflika, elle garde encore l’espoir de faire plier le gouvernement tunisien et entend revenir à la charge avec le président Béji Caid Essebsi. Elle n’a pas du tout apprécié la fin de non-recevoir que lui a opposé Youssef Chahed sur ce point précis.

Pourtant au cours de sa rencontre avec lui,  le 15 février, Angela Merkel a obtenu l’accélération des procédures pour le retour des ressortissants tunisiens en situation illégale. la Tunisie a été accusée de tergiversations sur ce dossier et le cas d’Anis Amri l’auteur de l’attentat contre un marché de Noel à Berlin le 19 décembre dernier est souvent cité comme pour faire endosser la responsabilité aux autorités tunisiennes. Or, ce terroriste a été radicalisé dans une prison italienne, et la réponse de Chahed a été claire sur ce point.

Après le rejet de l’idée de création de camps pour réfugiés en Libye en raison de l’instabilité, la chancelière va tenter de faire pression sur la Tunisie en conditionnant l’aide allemande et le soutien de son gouvernement à la transition économique. Elle va, également, proposer des aides plus substantielles en cas d’acceptation de la Tunisie d’abriter ces camps.

B.O

Repost 0
Published by atf-federation - dans Immigration
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 11:29

"Les nouveaux mouvements antiracistes dans les pays du Maghreb",

Association des Tunisiens en France

Une conférence

 Universités

  • Autres publics

 

  • Débat

 

  • Commune

Intervenants:

M. Abdelkrim ALLAGUI, Historien, Professeur d'Université, a publié

"Juifs et musulmans en Tunisie, des origines à nos jours"- 2016,

Ed. Tallandier/Aladin, Paris

Mlle Maha ABDELHAMID, doctorante en géographie sociale et

militante contre le racisme;

M. Tawfik ALLAL, syndicaliste et militant associatif;

M. Mohamed OUACHEKRADI, ancien président de l'Association

des Travailleurs Maghrébins en France (ATMF);

M.Fabien Didier YENE, Militant associatif, "Afrique Echanges

Migrations".

Comme toutes les cultures, les cultures maghrébines ont connu

et connaissent encore des rolents du racisme qui a des origines

historiques. Deux phénomènes perdurent le racisme antinoir

et antijudaisme avec des degrés divers.

Ces pratiques racistes se sont amplifiées dans les dernières années

d'une part à cause de la non solution de la question palestinienne;

d'autre part la transformation des pays maghrébins de pays

d'émigration à des pays d'immigration des populations de travailleurs

africains. Le vent de liberté a libéré la parole dans ces pays.

Des nouveaux mouvements de la société civile dirigés par des jeunes

et des moins jeunes ont émergé et cassent les tabous autour de ces

questions.

Nous pensons que les migrants et leurs enfants sont influencés par

cette nouvelle vague et pourraient jouer une croie de transmission et

s'allier avec des mouvements antiracistes en France et en Europe

à condition que leur parole soit entendu, écoutée et aidée.

Nom de la structure / du porteur de projet
Association des Tunisiens en France (ATF)
Nom et prénom du porteur de projet
Mohamed-Lakhdar ELLALA
Coordonnées du porteur de projet
Tél: 0145960406; Mail: atf.bn@wanadoo.fr
Url du projet/site web/réseaux sociaux
Site http://www.atf-federation.org / page face book association des Tunisiens
en France

, Lutte contre les racismes

 

A propos du lieu

3-5, rue Louis Blanc, 75010 Paris
Repost 0
Published by atf-federation - dans Lutte contre le racisme
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 12:03

Trump promet un peu facilement la victoire de son décret migratoire

Chargement en cours
 Le président américain Donald Trump à Washington, le 10 février 2017
 

Le président américain Donald Trump à Washington, le 10 février 2017

 
1/3
© AFP, Brendan Smialowski

AFP, publié le samedi 11 février 2017 à 07h32

Etats-Unis: après deux revers judiciaires, Trump se déclare certain de remporter la manche décisive sur son décret anti-immigration

Après avoir essuyé coup sur coup deux revers judiciaires sur son décret anti-immigration, Donald Trump se déclare certain de remporter la manche décisive. Sa mesure emblématique a pourtant du plomb dans l'aile et la bataille s'annonce ardue.

Instauré à la surprise générale le 27 janvier, son décret de fermeture partielle des frontières a subi en deux semaines deux coups d'arrêt dans l'ouest des Etats-Unis: le 3 février, un juge de Seattle en a bloqué l'application. Jeudi, la cour d'appel de San Francisco a maintenu cette suspension.

Irrité par ce double camouflet, M. Trump a immédiatement dénoncé une "décision politique" et sonné la riposte. "RENDEZ-VOUS AU TRIBUNAL", a-t-il tweeté. Vendredi, il a répété n'avoir "aucun doute" sur sa victoire finale en justice.

L'examen des options disponibles pour l'exécutif et l'étude de l'arrêt de la cour d'appel ne justifient pas un tel optimisme.

Au terme d'une journée à évaluer la meilleure stratégie à suivre, la Maison Blanche trahissait d'ailleurs vendredi soir une impression de grande hésitation.

Le gouvernement a dans un premier temps annoncé se résoudre à ne pas demander l'intervention de la Cour suprême, renonçant ainsi à la voie la plus rapide pour obtenir une éventuelle annulation de l'arrêt d'appel.

Pour M. Trump et son administration, ce choix est en effet risqué, la plus haute juridiction américaine restant composée de huit magistrats équitablement partagés entre progressistes et conservateurs. 

Une décision de la haute cour à égalité quatre contre quatre laisserait valide l'arrêt des juges de San Francisco. Soit un troisième camouflet --au sommet cette fois-- pour le nouveau président.

- Hésitation et volte-face -

Plus tard, la Maison Blanche a fait savoir par son secrétaire général Reince Priebus que toutes les cartes restaient sur la table. C'est-à-dire soit un recours devant la Cour suprême, soit un éprouvant combat sur le fond du dossier devant les juridictions inférieures.

Jeudi, les trois juges de San Francisco n'ont en effet répondu qu'à la question de savoir si l'ordonnance de suspension prise en urgence par le juge fédéral James Robart de Seattle devait être annulée ou pas. La cour d'appel n'a abordé que partiellement la question fondamentale de la validité du décret.

L'hypothèse d'une audience sur le fond ouvrirait la voie à de multiples requêtes et recours, devant un tribunal qui doit encore être fixé: soit le juge Robart de Seattle, soit les trois juges de San Francisco ou, dernière possibilité, cette même cour d'appel fédérale siégeant en formation collégiale avec 11 magistrats. 

Comme s'il était besoin d'en rajouter dans le compliqué, Donald Trump a évoqué vendredi une autre piste: dans son avion le menant en Floride, il a dit envisager une nouvelle mouture de son décret. 

Face au danger que cela soit vu comme un aveu d'échec, le président pourrait enrober ce texte remanié de nouvelles mesures. Il l'a annoncé pour la semaine prochaine au nom de "la sécurité du pays". 

Mais, quel que soit le terrain de l'affrontement juridique appelé à se poursuivre, l'arrêt rendu jeudi va peser lourd.

Dans leur décision de 29 pages rendue à l'unanimité, les magistrats de San Francisco enfoncent des coins profonds dans les arguments du président américain.

- Arguments massue -

La cour a notamment estimé que le gouvernement n'avait pas démontré l'imminence de graves atteintes à la sécurité des Etats-Unis.

Elle a rejeté l'affirmation gouvernementale selon laquelle la mise en place du décret n'avait imposé des contrôles renforcés qu'à seulement 109 personnes. Parlant d'un impact "étendu", la cour a évoqué les milliers de visas abruptement annulés, les centaines de voyageurs interdits d'embarquer et les détentions. 

La cour a balayé l'argument de l'exécutif selon lequel la fermeture temporaire des frontières était une prérogative absolue du président des Etats-Unis. "La justice fédérale conserve la faculté de se prononcer sur la constitutionnalité des décrets", a-t-elle souligné.

Enfin, les magistrats ont refusé de trancher la question de savoir si le décret présidentiel, qui vise sept pays à forte majorité musulmane, était discriminatoire sur le plan religieux. 

"Tout en reconnaissant que les affaires de sécurité nationale étaient du ressort du président, la cour d'appel a refusé de faire l'autruche et a au contraire considéré la réalité des faits, c'est-à-dire les conséquences du décret présidentiel et les déclarations univoques et discriminatoires du président", résume à l'AFP le juriste et diplomate David Pressman.

AFP, publié le vendredi 10 février 2017 à 07h40 

Etats-Unis: la cour d'appel de San Francisco a maintenu la suspension du décret anti-immigration

La cour d'appel de San Francisco a maintenu jeudi la suspension du décret anti-immigration de Donald Trump, mais sans que la justice se soit prononcée sur le fond du dossier, la bataille judiciaire étant appelée à se prolonger.

Les trois juges fédéraux n'ont en effet répondu qu'à la question de savoir si l'ordonnance de suspension prise en première instance et en urgence par le juge fédéral James Robart de Seattle le 3 février devait être annulée ou pas.

Ils ont répondu à l'unanimité par la négative, en arguant que le ministère de la Justice défendant le décret n'avait pas démontré l'imminence de graves atteintes à la sécurité des Etats-Unis du fait de la non-application temporaire du décret.

Ils ont rejeté l'argument de l'exécutif selon lequel la fermeture temporaire des frontières était une prérogative absolue du président des Etats-Unis.

"Même si les tribunaux doivent un respect considérable aux politiques du président dans les domaines de l'immigration et de la sécurité nationale, il ne fait aucun doute que la justice fédérale conserve la faculté de se prononcer sur la constitutionnalité des décrets de l'exécutif", ont écrit les juges.

La cour d'appel a tranché après avoir mis dans la balance différents intérêts nationaux.

"D'une part, il est dans l'intérêt supérieur du public de compter sur une sécurité nationale et sur la capacité d'un président élu à mener sa politique", ont jugé les magistrats. "D'autre part, il est également dans l'intérêt du public de permettre la libre circulation, d'éviter la séparation des familles et de protéger des discriminations".

"Le gouvernement n'a pas fait la preuve qu'un étranger d'un des pays visés ait perpétré un attentat aux Etats-Unis" par le passé, a souligné la cour d'appel.

"Ce n'est pas notre rôle de tenter de réécrire le décret", ont également rappelé les magistrats, tandis que certains républicains ont conseillé à Donald Trump de revoir sa copie. 

Donald Trump a annoncé son intention de poursuivre le combat pour son décret devant les tribunaux.

Lui et son administration peuvent décider soit de livrer bataille sur le fond devant le tribunal de première instance dans quelques jours ou bien demander l'intervention de la Cour suprême en contestant rapidement la décision rendue jeudi par la cour d'appel de San Francisco.Mais, et c'est un point crucial, les juges ont ouvert la porte à ce que dans les futurs débats d'audience, les opposants du décret puissent citer les multiples déclarations anti-musulmanes de M. Trump et de ses conseillers.

Donald Trump durant une conférence à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 10 février 2017. (JOSHUA ROBERTS / REUTERS)

        franceinfo avec AFP

       France Télévisions

 

Mis à jour le publié le Après deux revers judiciaires, sa mesure emblématique a du plomb dans l'aile. Mais le président américain Donald Trump a affirmé, vendredi 10 février, qu'il envisageait plusieurs options pour "gagner la bataille" de la sécurité, alors que son décret anti-immigration actuellement bloqué par la justice. 

Interrogé pour savoir s'il allait publier un nouveau décret, il a répondu : "Ça pourrait vraiment être le cas. Nous devons aller vite pour des raisons de sécurité, donc ça pourrait tout à fait être le cas." Le président est resté cependant flou sur ce qu'il prévoit d'amender dans l'actuel décret. "Nous allons aller très fort sur la sécurité", a-t-il rajouté, précisant qu'il n'y aurait pas de nouvelle mesure avant la semaine prochaine, "peut-être lundi ou mardi".

 

 

Vers un examen du décret à la Cour suprême ?

Instauré à la surprise générale le 27 janvier, son décret de fermeture partielle des frontières, surnommé "Muslim Ban", a subi en deux semaines deux coups d'arrêt dans l'ouest des Etats-Unis : le 3 février, un juge de Seattle en a bloqué l'application. Jeudi, la cour d'appel de San Francisco a maintenu cette suspension.

Irrité par cette décision, Donald Trump avait donné "RENDEZ-VOUS AU TRIBUNAL" sur son compte Twitter, semblant ainsi envisager de saisir la Cour suprême des Etats-Unis, la plus haute instance judiciaire du pays.

Selon des responsables américains, cette option n'est pas complètement abandonnée. "Nous gardons la porte ouverte à toutes les options", ont-ils déclaré. Pour Donald Trump et son administration, ce choix est toutefois risqué, la plus haute juridiction américaine restant composée de huit magistrats équitablement partagés entre progressistes et conservateurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le publié le Après deux revers judiciaires, sa mesure emblématique a du plomb dans l'aile. Mais le président américain Donald Trump a affirmé, vendredi 10 février, qu'il envisageait plusieurs options pour "gagner la bataille" de la sécurité, alors que son décret anti-immigration actuellement bloqué par la justice.

Interrogé pour savoir s'il allait publier un nouveau décret, il a répondu : "Ça pourrait vraiment être le cas. Nous devons aller vite pour des raisons de sécurité, donc ça pourrait tout à fait être le cas." Le président est resté cependant flou sur ce qu'il prévoit d'amender dans l'actuel décret. "Nous allons aller très fort sur la sécurité", a-t-il rajouté, précisant qu'il n'y aurait pas de nouvelle mesure avant la semaine prochaine, "peut-être lundi ou mardi".

Vers un examen du décret à la Cour suprême ?

Instauré à la surprise générale le 27 janvier, son décret de fermeture partielle des frontières, surnommé "Muslim Ban", a subi en deux semaines deux coups d'arrêt dans l'ouest des Etats-Unis : le 3 février, un juge de Seattle en a bloqué l'application. Jeudi, la cour d'appel de San Francisco a maintenu cette suspension.

Irrité par cette décision, Donald Trump avait donné "RENDEZ-VOUS AU TRIBUNAL" sur son compte Twitter, semblant ainsi envisager de saisir la Cour suprême des Etats-Unis, la plus haute instance judiciaire du pays.223 163 j

Selon des responsables américains, cette option n'est pas complètement abandonnée. "Nous gardons la porte ouverte à toutes les options", ont-ils déclaré. Pour Donald Trump et son administration, ce choix est toutefois risqué, la plus haute juridiction américaine restant composée de huit magistrats équitablement partagés entre progressistes et conservateurs.

 

 

Repost 0
Published by atf-federation - dans Immigration
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 06:35
A lire auss
Dia
i

 

Hélène Garçon

À l'heure où les claviers d'ordinateur et de smartphone ont remplacé les stylos, et les écrans, le papier, vivre sans wifi semble pratiquement impossible. Si pour bon nombre de personnes, Internet est devenu comme une seconde nature, pour d'autres, il reste toujours une science impénétrable. Voici quelques conseils qui devraient vous aider à prendre le train du digital en marche.

Les bons logiciels et applications à télécharger

Lorsque vous achetez un ordinateur ou un smartphone, ceux-ci ne disposent en général que d'un système d'exploitation. Il est donc nécessaire de télécharger des logiciels, ou des applications si vous êtes sur smartphone, pour optimiser l'utilisation du produit. Sur ordinateur, de nombreux logiciels gratuits sont disponibles pour vous faciliter la vie au quotidien. Parmi ces programmes incontournables, la suite bureautique Open Office Writer qui permet de rédiger et de mettre en page des documents, le tableur Open Office Calc pour créer des feuilles de calculs et le logiciel de retouche photo Photofiltre. Côté smartphone, un large choix s'offre à vous : musique, santé, voyage, météo, banque, réseau sociaux... Quels que soient vos besoins ou vos envies, une application existe ! Il suffit de la télécharger depuis le Play Store si vous êtes sous Android, ou depuis l'App store, si vous êtes sous iOS.

De l'importance des réseaux sociaux

Vous l'aurez certainement remarqué : peu de personnes prennent encore la plume pour donner des nouvelles. Aujourd'hui, tout se passe en effet sur le web, et notamment via les réseaux sociaux où la communication n'a jamais été aussi rapide et facile. Votre petit-fils est en voyage en Inde ? Demandez- lui directement comment se passe son séjour en engageant une conversation vidéo en temps réel sur Skype ! Vous souhaitez retrouver de vieux amis que vous avez perdus de vue ? Tentez votre chance sur le site des Copains d'avant. Enfin, n'oubliez pas de vous créer un compte sur Facebook, où vous ne perdrez plus une miette de l'actualité de vos proches et connaissances, photos et vidéos à l'appui, et où vous pourrez échanger avec eux directement grâce à un système de messagerie instantanée.

Repérer les sites sécurisés

Comme les arnaques sont monnaie courante sur le web, il est important d'être vigilante quant à la fiabilité du site sur lequel vous souhaitez faire des achats. Avant de rentrer vos identifiants et codes de carte bleue, assurez-vous que la page est bien sécurisée. Pour cela, vérifiez en haut à gauche dans la case de l'URL que les lettres "http" soient bien suivies à la fois par un "s" (pour "securised") et par un cadenas. Enfin, certains navigateurs sont dotés d'un code couleur pour vous informer sur le degré de sécurité du site consulté : si la case de l'URL est verte, cela signifie que le site internet est géré par une société bien légale. Si, au contraire, une couleur jaune ou rouge s'affiche, mieux vaut éviter de fournir vos identifiants bancaires, parce que le système de paiement est non valide ou non authentifié.

Bien choisir ses mots de passe

Pour vous connecter à votre session d'ordinateur, pour payer en ligne ou accéder à vos comptes, des mots de passe vous sont systématiquement réclamés sur Internet. Garants de votre sécurité, ils vous assurent de garder votre vie privée et vos identifiants personnels secrets. Mais encore faut-il les choisir avec soin ! Dans un premier temps, veillez à choisir un mot de passe différent pour chaque site. Idéalement, chacun de vos mots de passe doivent être formés de huit caractères au minimum, puisés dans les lettres, chiffres et symboles, caractères que vous allez mélanger afin que les pirates du web ne puissent les craquer. N'oubliez pas de les noter sur un support papier, plutôt que de les stocker dans l'ordinateur si celui-ci n'est pas équipé d'un logiciel sécurisé, pour les retrouver rapidement et les mémoriser.

Connaître les bons mots-clés

Se mettre au digital peut paraître angoissant, surtout si vous ne maîtrisez pas le langage web (qui signifie "toile" en anglais). La plupart des mots-clés utilisés en informatique sont d'ailleurs des anglicismes, et à moins d'être totalement bilingue, la signification de certains d'entre eux vous échappe peut-être encore. Si par exemple vous ignorez ce qu'est un "chat", qui reste pour vous un animal de compagnie, ou ce qu'un "cookie" vient faire sur Internet, c'est qu'il est temps de réviser vos gammes, voire même de les apprendre. De petits quizz ludiques existent sur la toile afin de tester vos connaissances sur le langage Internet, et vous livrent pour chaque question la définition du mot ainsi que le contexte dans lequel il est généralement employé. Plus question de passer pour une bille en informatique !

Repost 0
Published by atf-federation - dans Immigration
commenter cet article