Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adresse : ATF, 5 rue Louis Blanc, 75010 Paris 

Tél. : 01.45.96.04.06, 

Fax. : 01.45.96.03.97,

Recherche

Liens

27 août 2018 1 27 /08 /août /2018 13:28

Fabrice Gomez


Afin de simplifier les démarches des retraités français vivant à l'étranger, la direction de la Sécurité sociale va mettre en place une plateforme dédiée à la transmission des certificats d'existence.
 

Près d'un million de Français ont fait le choix de partir à l'étranger pour leur retraite. Maroc, Espagne, Portugal... des destinations qui leur permettent de profiter d'un climat agréable et surtout d'un coût de la vie moins élevé qu'en France. Mais partir et vivre à l'étranger ne s'improvise pas ! Il est nécessaire de réaliser un certain nombre de démarches administratives. Par exemple, pour pouvoir percevoir sa pension (personnelle ou de réversion), un retraité français vivant à l'étranger doit prouver chaque année qu'il est toujours en vie. Pour cela, il reçoit de la part de ses caisses de retraite (obligatoire et complémentaires) un certificat d'existence. Un document devant être dûment rempli et renvoyé avant une date fixée par la caisse. À défaut de recevoir ce document dans les temps, la caisse de retraite peut suspendre le versement de la pension.

Pour simplifier les démarches de ces retraités, la direction de la Sécurité sociale est en train de mettre en place des outils de dématérialisation et de mutualisation des certificats d'existence. Concrètement, les retraités concernés pourront, a priori courant 2019, télécharger leur certificat depuis leur compte personnel retraite et le renvoyer (après signature par une autorité locale) via la même plateforme. Une dématérialisation qui permettra ainsi de supprimer progressivement les correspondances papier et les problèmes liés aux délais postaux. En outre, ce nouveau service aurait vocation à fonctionner avec l'ensemble des régimes de retraite. Ce qui signifie qu'un retraité n'aurait plus qu'un seul et même certificat à compléter pour l'ensemble de ses caisses de retraite.

Partager cet article

Repost0
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 20:44

Le droit à la déconnexion au sein de l'entreprise

Le droit à la déconnexion au sein de l\'entreprise
 

 
 

Nous sommes aujourd'hui hyper sollicités. Smartphones et ordinateurs sont partout, à la maison et au bureau. La séparation entre les deux mondes n'est plus aussi claire et les abus parfois lourds de conséquences. Comment ne pas se laisser envahir par son environnement de travail ? En se protégeant...

Le droit à la déconnexion kézako ?

C'est le droit du salarié à refuser de répondre à tout appel, SMS ou mail de nature professionnelle, hors du cadre des horaires définis par son contrat de travail.
L'article 55 de la loi El Khomri, entré en vigueur le 1er janvier 2017 dans le code du travail, stipule que toute entreprise de plus de 50 salariés, se voit dans l'obligation d'ouvrir une négociation avec les partenaires sociaux (syndicats, CHSCT…) sur le droit à la déconnexion.
Le but de ces négociations est de définir les modalités qui permettront de protéger tout salarié qui aura décidé de couper ses communications, quelles qu'elles soient, une fois la journée finie ou durant son week-end.

Pourquoi le mettre en place ?

Ces mesures ont pour objectif de défendre la frontière entre la sphère privée et la sphère professionnelle. Cette distance n'a cessé de s'amoindrir avec la multiplication des canaux de communications, avec pour principal vecteur l'essor des smartphones professionnels, qui combinent à eux seuls téléphone, SMS, comptes mails et réseaux sociaux. Une séparation de plus en plus ténue entre privé et professionnel qui peut parfois conduire jusqu'au burn-out.

Conseils pour déconnecter

L'instauration de règles simples peut s'avérer efficace :
•    paramétrez un message d'absence sur des plages horaires fixes en semaine et le week-end, sur votre boîte mail, mais aussi votre smartphone ;
•    privilégiez les envois en différé pour les emails qui ne représentent pas une haute importance ;
•    transmettez les rapports de réunions tardives plutôt le lendemain matin ;
•    optimisez l'organisation de votre boîte de messagerie, de manière à ne pas noyer les emails importants sous le flux des autres messages ;
•    accordez-vous dans la journée de courtes pauses, durant lesquelles vous laisserez votre smartphone sur le bureau avant d'aller vous aérer ;
•    plus simplement, une fois en week-end, éteignez-le et laissez votre ordinateur portable au bureau.
Enfin, si ces indications ne suffisent pas vous pouvez toujours compter sur ces 3 applications pour décompresser au travail.

Partager cet article

Repost0